Course: Raymond Caissie apprivoise son statut de recordman

Raymond Caissie apprivoise lentement mais sûrement son nouveau statut de coureur vedette. Il a beau être septuagénaire, personne n’est vraiment préparé à trôner au sommet de son groupe d’âge sur la scène nationale avant de l’avoir vécu.

Dimanche, en dépit du fait qu’il a réussi à améliorer son propre record canadien du mille réalisé la semaine précédente, le coureur de Richibucto-Village estime néanmoins qu’il a mal géré sa course à Miramichi.

Caissie visait un chrono de 5m30s à 5m40s et il a finalement dû se contenter d’un temps de 5m47s.

Une semaine plus tôt, au même endroit, il avait complété le mille en 5m54s pour battre la marque canadienne que détenait depuis l’an dernier l’Albertain Barrie Dargie (6m16s).

Bref, tout ça pour dire que Raymond Caissie est moyennement satisfait de sa course de dimanche.

«J’ai fait l’erreur de partir trop vite, dit-il. J’étais trop énervé. D’habitude, je suis toujours calme.»

«J’étais côte à côte avec Patty (Blanchard) pour le premier quart de mille et personne ne semblait vouloir ralentir. Finalement, Patty a ralenti et j’ai continué. Il y avait même un jeune homme (Shaun Girouard) qui courait près de moi et qui faisait attention pour ne pas me déranger dans ma course. Il savait que je tentais de battre le record et il n’osait même pas me dépasser», raconte Caissie.

«Finalement, vers la fin de la course, le jeune et Patty m’ont dépassé. J’aurais dû mieux gérer ma course», indique Caissie, qui n’aura vraisemblablement plus aucune chance cette année pour améliorer la marque du mille.

Ce n’est cependant que partie remise parce qu’il a l’intention de mettre beaucoup plus de sérieux à son entraînement l’an prochain.

«Je vais ralentir de travailler (il construit des toitures de maison) afin de m’entraîner plus, raconte-t-il. Je suis convaincu que je peux réussi des meilleurs temps. En fait, mon objectif est de me préparer pour les Mondiaux des maîtres qui auront lieu à Toronto dans deux ans.»

Il n’empêche que sa saison de course est encore loin d’être terminée. Imaginez-vous donc que Raymond Caissie a maintenant l’objectif de briser le record canadien du 5 km. Il lui reste maintenant à trouver un parcours certifié pour le faire.

L’actuel record du 5 km est la propriété du légendaire Ed Whitlock depuis 2004. Whitlock, aujourd’hui décédé, avait réalisé son record à Buffalo en 18m31s.

Une marque qui est certainement à la portée de Caissie puisqu’il a réussi un temps de 18m33s plus tôt cet été, encore à Miramichi.

«Je pense que je peux le battre, mentionne-t-il. J’ai juste à trouver l’endroit pour le faire.»

En attendant, il aura au moins la possibilité de battre la marque provinciale le 9 septembre à l’occasion du 5 km d’automne de Miramichi. Le record appartient à Phil Booker et il est de 21m07s, un temps que Caissie a battu pas moins de sept fois depuis le début de l’année, sauf qu’aucun des parcours n’était certifié. L’organisateur de l’épreuve du 9 septembre, Brian Richard, confirme que ce sera cette fois-ci le cas à Miramichi.

«Malheureusement, notre parcours ne sera jamais reconnu pour un record canadien parce qu’il est trop sur une pente descendante. Cependant, Course Nouveau-Brunswick va reconnaître le record si Raymond parvient à le battre parce que la course sera certifiée», explique Brian Richard.

D’ici là, le coureur âgé de 70 ans prendra part au 10 km Clarence-Bastarache, samedi à Bouctouche.