Soccer: un peu de “Wow!” dans le jeu des Aigles Bleus

«On veut apporter un peu de spectacle, un peu de flair, un peu de “Wow!” dans nos parties.»

Florian Ntima-Nsiemi se dit convaincu de voir son équipe surprendre bien des gens cette saison.

L’entraîneur du Bleu et Or ne parle plus uniquement de progression, de stabilité ou de continuité, mais plutôt d’offrir un bon spectacle aux partisans de l’équipe.

Il affirme que son groupe possède tous les éléments pour améliorer la fiche décevante de 5-7 de la saison 2017 et finalement participer aux séries pour une première fois depuis 2012.

«On va faire beaucoup plus attention aux détails. C’est en faisant ça qu’on va aller chercher quelques points de plus qui vont nous permettre d’être dans les séries, raconte-t-il. Je pense que nous avons les effectifs nécessaires pour améliorer notre fiche de l’an dernier. Il va falloir transformer des défaites par un point en matchs nuls ou en victoires.»

Les Aigles Bleus ont placé une attention particulière sur le recrutement durant la saison morte afin de combler des besoins précis, indique le sélectionneur.

«On a ciblé les positions sur lesquelles on doit s’améliorer et nous sommes allés chercher les joueurs qui vont nous permettre d’atteindre cet objectif d’une année à l’autre. Il ne s’agit pas seulement de remplir un alignement pour remplir un alignement, mais plutôt de trouver des gars qui ont des profils spécifiques pour la progression de l’équipe.»

Parmi les nouveaux arrivants, on remarque trois anciens de l’Académie de haute performance de Soccer Nouveau-Brunswick à Moncton, soit l’ailier Simon Brideau (Tracadie), l’attaquant Jocelyn Boucher (Shediac) et le milieu de terrain Toussaint Mumbili (Moncton). À ce groupe, il faut ajouter le milieu de terrain Nathan Goulet, de Montréal, de même que l’attaquant William Kore, de Moncton.

Un ancien de l’Académie de l’Impact de Montréal a également choisi de poursuivre ses études à l’Université de Moncton, soit Michael-Ricci Jean-Charles.

Florian Ntima-Nsiemi se dit emballé par cet afflux de talent qui débarque en Acadie.

«Ils vont nous apporter de la profondeur. On essaie d’avoir un groupe étoffé. Ce qu’il y a d’intéressant avec eux, c’est qu’ils ont vraiment de belles habiletés techniques pour leur âge, affirme-t-il. Ils sont déjà à un niveau où les minutes qu’ils passeront sur le terrain les feront briller. Ça va nous donner un bon équilibre.»

Pour compléter le groupe, l’équipe tiendra une séance d’essais ouverte vendredi à 19h au stade de l’Université de Moncton.

Même si on ignore encore la composition finale de l’équipe, on peut déjà parler d’une formation qui sera méthodique sur le terrain, avance le sélectionneur du Bleu et Or.

«On veut une équipe qui va être disciplinée et beaucoup plus concentrée que par les années précédentes. Mais on a aussi des individus de talent. On a cinq ou six gars qui, individuellement, ont tous un petit quelque chose de spécial, que ce soit physiquement, techniquement ou même tactiquement.»

Les Aigles Bleus disputeront leur premier match de la saison 2018 le 8 septembre, en visitant les X-Men de l’Université St. Francis Xavier à Antigonish.