Midget majeur: le Moose affichera plus de confiance

Après une première saison en deçà des attentes, constat qui peut s’expliquer par la perte de leur meilleur joueur (Mathieu Blanchard) à la mi-saison ainsi que les nombreuses blessures à des joueurs-clés, le Moose du Nord s’attaque à sa deuxième campagne avec nettement plus de confiance dans la Ligue de hockey midget majeur du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

L’entraîneur-chef Charles LeBlanc et ses adjoints Bruce Hornbrook, Denis Jean et Mario Larouche ont accueilli un peu plus de 30 joueurs, mardi soir, pour l’ouverture du camp d’entraînement au Centre régional K.-C.-Irving de Bathurst. Des entraînements sont également prévus pour vendredi (18h30 à 21h) et samedi (11h50 à 13h20, 17h à 18h30).

Un camp qui s’annonce fort intéressant en raison de la présence de nombreux joueurs nés en 2003 qui ont connu de belles saisons l’an dernier dans un milieu scolaire ou encore au niveau bantam AAA.

C’est le cas, entre autres, de Jake Parker, du Ontario Hockey Academy, de Spencer Desveaux et William Schofield, avec les Blackhawks du Nord, d’Anthony Parent, des Bulls du Nord-Ouest, et de Jordan Joseph, des Hawks de Moncton. Parker devrait être l’un des bons joueurs de 2003 du circuit, alors que les quatre autres ont tous terminé parmi les 20 premiers pointeurs du circuit bantam AAA du Nouveau-Brunswick.

Ajoutez à ce groupe Daniel Khatib et Alexi Babin, des Blackhawks, et Cole Augustine, des Hawks.

En défensive, Marc-André Gaudet, des Hawks, et Alex Tremblay, des Bulls, devraient avoir un impact immédiat.

«Nous aurons un club beaucoup plus jeune, mais avec un plus grand potentiel, soutient Charles LeBlanc. Je m’attends aussi à ce que l’éthique de travail soit supérieure. En raison de la jeunesse du club, ça va probablement nous prendre une demi-saison pour vraiment prendre notre envol, mais je crois que nous allons commencer à surprendre après Noël. Nous serons fin prêts pour les séries éliminatoires.»

De l’équipe qui a terminé au cinquième et avant-dernier rang du classement la saison dernière, seulement cinq joueurs seront vraisemblablement de retour, soit le gardien Alexandre Lévesque, le défenseur Jarrett Wood, de même que les attaquants Brendan Milson, Gavin Caissie et Sébastien Hébert.

Wood et Hébert ont récemment pris part au camp des recrues du Titan d’Acadie-Bathurst, alors que Milson s’est dirigé au camp des Timberwolves de Miramichi après sa participation au camp des Cataractes de Shawinigan. Quant à Caissie, il est actuellement au camp des Sénateurs junior d’Ottawa, sauf qu’on semble convaincu de pouvoir compter sur lui sous peu.

Les gardiens Josh O’Neill et Christian Gaudet, les arrières Patric Mandville et Maxime Boudreau, de même que l’attaquant Dylan LeBlanc auront aussi toutes les chances du monde de se tailler une place.

De plus, il y a aussi l’espoir que le gardien Isaak Pelletier, l’arrière Frédéric Castonguay et l’attaquant Jérémie Rousselle soient de retour, quoique les chances semblent minces. Pelletier et Castonguay figurent avantageusement dans les plans des Tigres de Campbellton au niveau junior A, alors que  Rousselle n’a guère manifesté l’intérêt de revenir.

«Nous espérons également que certains joueurs qui ont joué dans d’autres niveaux se présentent au camp et parviennent à causer une surprise ou à mêler les cartes», ajoute Charles LeBlanc.

Le Moose complétera son camp d’entraînement avec quatre rencontres lors du Jamboree annuel du circuit midget majeur qui sera présenté au Centre Superior Propane de Moncton, les 8 et 9 septembre. Charles LeBlanc compte se présenter là-bas avec 25 joueurs, en plus de quatre ou cinq patineurs âgés nés en 2004 afin de leur donner une première expérience au niveau midget majeur.