Fight Night à Kedgwick: «ça va brasser c’est certain»

Quatorze matchs et trois sports de combat, dont le premier duel professionnel de muay thaï dans l’histoire des provinces maritimes. Voilà en gros le rendez-vous plutôt spécial que Lumberjack Promotions a concocté pour ce samedi à l’aréna de Kedgwick.

La soirée, baptisée Fight Night 1, propose un total de 14 combats, dont trois matchs de championnat incluant la finale du muay thaï professionnelle entre Pierre Ouellette, de Grand-Sault, et Mirza Hopovac, un combattant bosniaque qui est établi depuis quelques années à Ottawa. Le titre des poids lourds de l’Est canadien sera en jeu.

«C’est la première fois qu’un tel combat sera présenté ici. Même que c’est encore interdit au Québec», affirme le promoteur Bruno Lurette.

«Pierre est dans la meilleure condition physique de sa carrière et Mirza, pour l’avoir vu combattre en Thaïlande, est un gars très solide. Ça va brasser, c’est certain. Quand tu as deux poids lourds, peu importe le sport de combat, ça brasse pas mal tout le temps.»

Autre combat qui va impliquer une ceinture est celui opposant le Saint-Quentinois Rémi Fortin au Néo-Écossais Gregory Dickle chez les amateurs de 145 livres en arts martiaux mixtes (MMA). Il s’agira d’ailleurs du seul match de MMA de la soirée.

«Ce sont deux athlètes spectaculaires qui sont aussi bons au sol que debout, mentionne Lurette. Ça risque d’être un combat très serré.»
Enfin, Shawn Perreault, de Kedgwick, et Francis Bergevin, de Montréal, tenteront de mettre la main sur le championnat amateur de muay thaï chez les 155 livres.

Là aussi le promoteur Bruno Lurette s’attend à un combat spectaculaire.

«Avec Shawn, je m’attends à ce que ça brasse beaucoup. En fait, nous avons tenté d’organiser un gala où les combattants sont pas mal d’égales forces, dit-il.

Deux combats de boxe professionnelle de quatre assauts sont également à l’affiche.

Dans un duel chez les 175 livres, Stephen Clement, de la première nation d’Elsipogtog, sera confronté à Alex Paul, de la première nation Saint Mary’s de Fredericton. Du côté des poids lourds, Kevin Debigare, de la réserve autochtone de Gesgapegiag, affrontera le Néo-Écossais Steven Whitehall.

Au moins 1000 spectateurs sont attendus à l’aréna de Kedgwick. À noter que c’est la première fois en 40 ans que des combats de boxe professionnelle sont présentés dans la région. Le 14 avril 1978, Saint-Léonard avait été le théâtre d’une soirée de boxe qui mettait en vedette le Québécois Eddie Melo.