Mondiaux d’athlétisme: Patty Blanchard se couvre d’or!

C’est telle une panthère à l’affût d’une proie que Patty Blanchard a officiellement entamé ses Championnats mondiaux d’athlétisme des maîtres, mardi, à Malaga, en Espagne. Cette fois-ci, au lieu d’un record canadien comme elle nous a si bien habitué dans les derniers mois, la féline acadienne s’est plutôt gavée d’une spectaculaire médaille d’or dans la finale du 800 mètres chez les femmes âgés de 60 ans et plus.

La Dieppoise a complété la distance en 2m38s22s, soit trois centièmes de seconde de mieux que l’Américaine Lesley Hinz (2m38s25c). Une course tellement serrée qu’un photo-finish a été nécessaire pour déterminer la gagnante.

«Je suis super contente, s’est exclamée Blanchard quelques heures après sa victoire. Je suis également très satisfaite de ma stratégie.»

Stratégie qui a d’abord consisté à ne pas dépenser trop d’énergie lors des demi-finales de la veille, comme en témoigne son entraîneur et conjoint Marc Beaudoin.

«Patty a fourni un minimum d’effort dans sa demi-finale et ç’a fait en sorte qu’elle avait des réserves pour les derniers mètres de la finale aujourd’hui (mardi)», affirme Beaudoin.

«Elle a quand même dû plonger vers la ligne d’arrivée pour gagner et il a fallu près d’une heure avant de déterminer qui était la gagnante», confie Beaudoin.

Lundi, Patty Blanchard s’était effectivement assurée de ne pas trop s’énerver en remportant sa vague de demi-finale avec un plus que modeste chrono de 2m54s59c. Plus tôt cet été, elle avait établi une nouvelle marque canadienne en 2m36s51c.

«En finale, l’Australienne (Deborah Drennan) est sortie très vite et elle menait toujours dans le deuxième tour devant Lesley et moi. À 200m de l’arrivée, l’Australienne a commencé à accélérer et Lesley l’a suivi. J’ai accéléré moi aussi, mais pas encore à pleine vitesse. C’est à 100m de l’arrivée que j’ai poussé à fond pour d’abord dépasser l’Australienne. Lesley avait ensuite huit mètres d’avance sur moi, mais elle ralentissait. Je l’ai finalement eu à la ligne d’arrivée en plongeant. J’ai allongé mon torse et je suis même tombée en le faisant», raconte la reine du 800m.

Heureusement pour Blanchard, elle ne s’est pas fait mal dans sa chute victorieuse.

«C’est sûrement l’une de mes plus belles victoires et des plus gratifiantes à vie, dit-elle. Surtout que j’ai appris que Lesley avait réalisé un chrono de 2m32s plus tôt cet été. Je vais maintenant me reposer en vue de la finale du 5000m demain.»

L’Australienne Deborah Drennan a pris le troisième place en 2m42s58c. L’Allemande Gerlinde Kolesa (2m46s98c) et l’Italienne Francesca Grazia Barone (2m48s73c) complètent le top 5. Une autre Canadienne a pris part à la finale, soit la Québécoise Thérèse Hérard. Elle a terminé au 9e rang en 2m53s79c.

Patty Blanchard aura l’occasion d’ajouter une deuxième médaille d’or mercredi dans la finale du 5000m. Elle complétera ensuite ses Mondiaux en prenant part à la finale du 1500m, samedi.