UFC à Moncton: Anthony Smith déborde de confiance

C’est un duel de cogneurs auquel assistera le public du Centre Avenir de Moncton le 27 octobre. Anthony Lionheart Smith s’apprête à défier Volkan No Time Oezdemir lors du premier événement présenté par l’Ultimate Fighting Championship au Nouveau-Brunswick.

Ancienne vedette des poids moyens, le Texan Anthony Smith (30 ans) fait beaucoup parler de lui depuis son passage chez les poids mi-lourds en juin en terminant des combats très rapidement. En sept semaines, il a remporté deux spectaculaires victoires par K.-O. au premier round contre les anciens champions Rashad Evans et Mauricio Rua, lui permettant de se hisser au neuvième rang de la division des 205 livres.

Pour le Suisse Volkan Oezdemir (28 ans), il s’agira d’un premier combat depuis sa défaite face au champion de la division, Daniel Cormier, en janvier.

Le numéro 2 et ancien aspirant au titre devait disputer plusieurs combats, mais des problèmes juridiques l’ont empêché de voyager hors des États-Unis pour se mesurer à Shogun Rua et un nez cassé l’a forcé à renoncer à affronter Alexander Gustafsson.

La rage du vaincu mettra-t-elle fin à la surprenante ascension de Smith? L’adversaire d’Oezdemir promet de livrer un combat sans merci une fois la cage refermée.

«J’essaie d’en finir avec chacun de mes adversaires, c’est mon état d’esprit», s’est targué Anthony Smith lors de son passage à Moncton, mardi.

Le cogneur de 6 pieds 4 pouces est d’autant plus affamé que le vainqueur du duel pourrait très bien être le prochain aspirant au titre de Daniel DC Cormier.

«J’ai travaillé toute ma carrière pour en arriver là. Si je réussis à le mettre K.-O., je serai dans une bonne position pour décrocher un combat pour le titre!»

Les deux derniers combats de l’Américain ont été assez expéditifs. Rashad Evans n’a tenu que quelques dizaines de secondes face aux poings d’Anthony Smith. Il ne lui en a pas fallu beaucoup plus longtemps pour envoyer Mauricio Rua aux pays des rêves, KO au bout de 89 secondes.

Le spectacle sera-t-il d’aussi courte durée le 27 octobre?

«Ça va vraiment dépendre de Volkan, répond Smith. S’il joue plus tactiquement, ça pourrait être un combat plus difficile pour moi et ça pourrait durer plus longtemps…»

Le colosse vient d’entamer une préparation physique intensive de six semaines, avec deux à trois sessions d’entraînement par jour. Il a foi en son talent et se dit sûr de sa force.

«Je crois beaucoup en moi, lâche-t-il. Je pense que je suis meilleur que Volkan à tous les niveaux et je crois que ma frappe est meilleure. Ce n’est un secret pour personne que Volkan est extrêmement puissant. Nos gabarits sont comparables, mais aussi longtemps que je ne prends pas de risques et que je me bats avec ma tête, je devrais pouvoir dominer tous les aspects du combat.»

Le combat d’octobre promet d’être un affrontement entre deux spécialistes des arts martiaux mixtes au profil similaire: deux gros cogneurs, très puissants. Smith sait à quoi s’attendre, son opposant tente rarement de mettre ses adversaires au sol pour les maîtriser. La lutte est son point faible.

«Le public de Moncton va voir deux hommes s’échanger des coups jusqu’à ce que l’un des deux tombe», résume Anthony Smith.

«Volkan est très bon, très coriace et agile sur ses pieds. Ses principales faiblesses sont mentales. Je ne pense pas qu’il supporte très bien la pression. Il n’a pas vécu suffisamment d’épreuves difficiles. Il n’a pas l’expérience pour revenir lorsqu’il est dominé.»

Les deux gladiateurs feront parler leurs poings dans l’octogone de l’UFC le mois prochain au coeur du Centre Avenir fraîchement inauguré. Les billets, dont le prix varie entre 65,96$ et 197,87$ la place, seront mis en vente le vendredi 14 septembre à 10h. L’événement sera retransmis au Canada sur RDS et TSN.