Ultra-Trail Harricana du Canada: Rémi Poitras triomphe à La Malbaie

Les athlètes du Nouveau-Brunswick n’ont pas chômé en fin de semaine avec plusieurs belles performances enregistrées ici et là en Amérique du Nord.

Commençons par la superbe victoire de Rémi Poitras, d’Edmundston, dans l’épreuve de 80 km au Ultra-Trail Harricana du Canada présenté à La Malbaie, samedi.

Poitras, qui habite depuis quelques années à Maria, en Gaspésie, a triomphé en 7h42m27s5c. Il a devancé, croyez-le, son plus proche poursuivant par plus de 25 minutes. Le Montréalais Olivier Gagnon a complété la distance en 8h08m20s7c pour la deuxième place.

Sur sa plateforme Facebook, comme à son habitude, Poitras a tenu à souligner son plaisir à sillonner les sentiers du Harricana.

«J’ai passé une super belle journée à courir dans les bois. Pouvoir partager des kilomètres avec les gars devant est pour moi toujours un honneur et un grand plaisir. C’est ce que j’ai réussi à faire samedi avec une exécution de course prudente pour me permettre de finir mon 80km avec de l’énergie et le sourire aux lèvres. Après quelques craintes à la mi-saison concernant ma forme physique, le résultat lors de cet ultra reflète mieux tout le travail fait à l’entraînement depuis le début de l’année 2018», a fait savoir Poitras.

«Cette année encore, l’équipe du Harricana a su m’impressionner par la qualité de leur événement, a révélé Poitras. Une organisation impeccable de A à Z avec de merveilleux bénévoles qui ont su rendre l’expérience des plus agréables.»

Plusieurs autres Néo-Brunswickois ont également tiré leur épingle du jeu pendant le Harricana.

C’est le cas d’Éric Girard, de Haut-Lamèque, et de Roxanne Pelletier, de Petit-Rocher, dans l’épreuve de 65 km. Girard a terminé au 21e échelon et en deuxième position dans son groupe d’âge (40-49 ans) grâce à un chrono de 6h53m08s2c. Pelletier, pour sa part, a pris la quatrième place chez les femmes et le troisième rang dans son groupe d’âge (18-29 ans) avec un temps de 7h21m36s4c.

Dans l’épreuve reine de l’événement d’une distance de 123 km, Marc Gallant, de Saint-Jean, s’est emparé de la 43e place avec un chrono de 20h19m47s0c. Brian Demmings, de Rothesay (21h13m47s19c), et Allen Chase, de Fredericton (21h16m05s2c), ont terminé de leur côté aux 51e et 52e rangs. Le jeune Frédéric Savoie, de Madran, a quant à lui abandonné après 14h29m45c pendant l’étape des Hautes-Gorges.

Half Ironman de Lake Placid

À Lake Placid, dans l’État de New York, Louis Leblond, de Moncton, a épaté avec une 39e place et le 13e échelon dans son groupe d’âge (30-34 ans). Leblond a terminé sa course en 4h54m25s.

Marc Arseneau, de Bathurst, en est un autre qui s’est bien tiré d’affaire avec une 55e position au classement général et le 2e rang dans son groupe d’âge (50-54 ans). Un exploit qui lui permet de se qualifier pour les mondiaux qui auront lieu le 30 juin à Nice, en France. Arseneau a complété sa course en 4h57m20s.

«C’est pour moi un 3e podium en trois courses lors des quatre dernières semaines, a écrit Arseneau sur Facebook. Je suis très content de ma deuxième place dans mon groupe d’âge et de mon 55e rang au total sur 2309 participants. Lors des derniers 12 mois, je me suis qualifié pour les quatre championnats mondiaux de ma discipline (ITU longue distance au Danemark, sprint à Lausanne, demi Ironman à Nice et Ironman à Kona sur l’Île de Hawaïï).»

André-René LeClerc, de Fredericton (5h03m29s, 86e), Marc Aucoin, de Bathurst (5h05m11s, 97e) et Érica Doucet, de Moncton (5h37m51s), ont également bien fait à Lake Placid. À noter que Doucet a terminé au 37e rang chez les femmes au classement final.

Marathon Fiddlers du Cap-Breton

À Sydney, James MacLellan, d’Oromocto, a réalisé tout un exploit en remportant non seulement le Marathon Fiddlers du Cap-Breton, mais en battant également le record de l’événement en 2h33m37s. Il s’agit aussi du meilleur chrono obtenu par un coureur néo-Brunswickois en 2018 après les 2h33m45s de Jean-Marc Doiron le 13 mai à Fredericton. MacLellan avait justement terminé derrière Doiron lors de cette course.

Mentionnons également les performances de Glenn Myers et de Rochelle Johnston, tous deux de Moncton, dans le demi-marathon. Myers a pris le quatrième rang chez les hommes en 1h21m24s, alor que Johnston a conclu la course en deuxième place grâce à un chrono de 1h24m30s.

5 Miles de Hampton

À Hampton, Evan Arsenault et Shelley Doucet, tous deux de Quispamsis, ont remporté l’épreuve du 5 miles avec aisance.

Arsenault s’est imposé en 26m55s, alors que Doucet a complété la distance en 28m40s.

Nicholas Larade, de  Fredericton (27m40s), Jeff Queen, de Saint-Jean (28m37s), Daniel LeBlanc, de Dieppe (28m56s), Rémi Guitard, de Moncton (28m56s), et Colin McQuade, de Riverview (29m31s), complètent le top 6 masculin.

Chez les dames, Sacha Hourihan, de Soutrhfield (30m36s), Erin Vringer, de Saint-Jean (30m37s), Mary-Beth Tower-Jaillet, de Moncton (32m50s), et Kim Perry, de Quispamsis (35m16s), complètent le top 5.

À noter que le temps de Shelley Doucet était un nouveau record du parcours, alors qu’Erin Vringer a établi une nouvelle marque provincial le groupe d’âge U-19. Plutôt impressionnant quand on sait qu’elle n’est âgée que de 14 ans.

10 km de Bathurst

À Bathurst, le favori local Lee Roy l’a emporté en 35m43s. Il a devancé dans l’ordre Ben Hope (36m30s), de London, et Bryan Thomas (38m46s), de Tétagouche-Nord.

Du côté féminin, Nathalie Thériault, de Beresford, a triomphé en 47m29s. Joëlle Haché (47m49s), de Petit-Rocher, et Nathalie Guérette-Pelletier (48m17s), de Petit-Rocher-Ouest, l’ont suivi au fil d’arrivée.