Amoureux dans la vie… et dans le ring!

Dans le palmarès des couples sportifs les plus atypiques en Acadie, vous pouvez sans aucun problème placer Heidi Bossé et Steven Couturier dans le groupe de tête. Imaginez-vous donc que ces deux trentenaires d’Edmundston sont des combattants amateurs de muay thaï et qu’ils seront de la carte du gala Fight Night 1 concocté par Lumberjack Promotions, ce samedi, à l’aréna de Kedgwick.

L’événement est d’autant plus marquant pour ce couple qui, mercredi, a célébré le premier anniversaire de naissance de leur fille Paige. C’est d’ailleurs à leur bambine que Heidi et Steven dédient leur soirée de samedi.
Heidi, dont il s’agira d’un premier combat en carrière, affrontera la Néo-Écossaise Madi Gee. Pour sa part, Steven, qui compte déjà un brin d’expérience dans les sports de combat, en viendra aux prises avec le Rimouskois Nicolas Devaux.

Comme c’est possiblement la première fois qu’un couple, peu importe le sport de combat, se retrouve sur la même carte, l’occasion était trop belle pour leur demander comment ils anticipent cette soirée pour le moins spéciale pour la famille.

Ils tiennent d’abord à souligner tous les deux que tout cela serait impossible sans la contribution de leurs proches respectifs.

«Nos familles nous aident énormément. Nos familles sont extraordinaires, tant nos parents, que nos nos oncles et tantes, ainsi que les autres», affirme Steven, âgé de 30 ans.

«Ils font beaucoup de compromis en nous aidant. Par exemple, ce sont eux qui ont organisé le souper pour l’anniversaire de Paige. Et samedi, ils seront près d’une trentaine d’Edmundston qui vont venir nous encourager à Kedgwick», mentionne Steven sur un ton reconnaissant

«Steven et moi nous faisons très peu de sorties et nos entraînements sont en quelque sorte nos sorties de couple, confie pour sa part Heidi, âgé de 36 ans. Quand nous faisons garder la petite. c’est uniquement pour aller s’entraîner.»

«Je sais bien que c’est un peu particulier comme situation, mais les sports de combat sont notre passion. Il y a des gens qui lisent des livres et d’autres qui vont voir des spectacles. Steven et moi, nous nous entraînons», dit-elle.

«J’aime tellement m’entraîner que je voulais déjà aller courir trois jours après l’accouchement. C’est mon chum qui m’a retenue. Il m’a dit d’attendre au moins une semaine. J’ai donc attendu mon sept jours et j’ai ensuite été courir mon cinq kilomètres», raconte Heidi en riant.

Cinquième duel pour Couturier

Steven Couturier en sera à un cinquième combat ce samedi. Il a remporté son unique duel en boxe amateur, de même que ses deux matchs en muay thaï. Sa seule défaite est survenue lors de son unique combat en kick-boxing.

«Ça fait maintenant près de sept ans que je m’entraîne. J’ai également fait de la lutte olympique à la polyvalente, ainsi qu’un peu de jiu-jitsu par la suite. Les arts martiaux mixtes sont cependant ma véritable passion», révèle-t-il.

De son adversaire de samedi, il ne sait aussi bien dire rien du tout.

«La seule chose que je sais, c’est qu’il en sera à son premier combat et qu’il n’a pas autant d’expérience que moi. Mon plan de match est de lui mettre de la pression et s’il me donne un coup, je vais lui en donner deux ou trois fois plus. Je vais faire mon gros possible pour que le combat ne se rende pas jusqu’à la décision des juges», indique Steven, qui agira également comme entraîneur dans le coin de sa conjointe.

Une première pour Heidi

Autant Heidi Bossé que Madi Gee en seront à un premier combat en muay thaï, samedi.

«Je sais qu’elle est de la Nouvelle-Écosse et qu’elle a un background en culturisme, mais c’est tout. Comme je suis une mauvaise perdante, c’est clair que je veux gagner», lance Heidi, qui s’entraîne depuis déjà cinq ans.

«Au départ, les sports de combat c’était surtout pour me maintenir en forme. Je faisais donc ça uniquement pour l’entraînement. Ce sont les autres qui n’arrêtaient pas de me dire que je devais penser à combattre. Ç’a pris du temps, mais je me suis finalement laissé convaincre», souligne Heidi.

Une carte de 14 combats

Quatorze combats dans trois sports différents seront présentés lors du gala pro-am Fight Night 1 de Lumberjack Promotions, ce samedi, à l’aréna de Kedgwick à compter de 19h.

La grande finale opposera Pierre Ouellette, de Grand-Sault, à l’Ontarien d’origine bosniaque Mirza Hopovac, dans un duel de muay thaï professionnel dont le titre de l’Est canadien des poids lourds sera à l’enjeu.

Deux combats de boxe seront à l’affiche dans les demi-finales de la soirée. Dans un duel entre pugilistes de 175 lb, Steven Clement, d’Elsipogtog, affrontera Alex Paul, de Fredericton. De plus, Kevin Debigare, de Gesgapegiag, en viendra aux prises avec le Néo-Écossais Steven Whitehall. Ce duel entre poids lourds promet beaucoup d’action.

À noter aussi un combat d’arts martiaux mixtes amateur entre le Saint-Quentinois Rémi fortin et le Néo-Écossais Gregory Oickle. Le titre de l’Est canadien des 145 lb sera en jeu.

Un autre combat de championnat, cette fois-ci en muay thaï amateur, seront également au programme. Il s’agit d’un duel entre Shawn Perreault, de Kedgwick, et Francis Bergevin, de Montréal, chez les 155 lb.

Notons par ailleurs que la pesée officielle de tous les combattants aura lieu vendredi soir à la salle du Citoyen dans le cadre d’un 5 à 7.