La fiabilité d’Alex Chiasson a convaincu les Oilers

Si tu veux, tu peux.

Un an après s’est présenté au camp des Capitals de Washington à titre de joueur invité et avoir convaincu les éventuels champions de la coupe Stanley de lui consentir un pacte d’une saison, Alex Chiasson a refait le coup cette fois-ci avec les Oilers d’Edmonton.

Le hockeyeur aux origines acadiennes (son père Serge est né et a grandi à Saint-Simon), qui a amassé deux passes en quatre matchs préparatoires, a paraphé une entente qui lui garantit un salaire estimé à environ 650 000$ pour la saison 2018-2019. Le vétéran défenseur Jason Garrison, qui était dans la même situation que Chiasson, a signé un contrat similaire.

«Nous voulions ajouter de l’expérience, spécifiquement avec Garrison pour entourer nos jeunes (Ethan Bear et Evan Bouchard), a révélé le directeur général Peter Chiarelli au Edmonton Sun. Jason a bien paru en leur compagnie.»

«Chiasson, lui, vient de remporter la coupe et il joue de la bonne façon. C’est un bon joueur de profondeur qui est très fiable. Lui et Garrison viennent non seulement renforcer notre alignement avec leur expérience, mais ce sont aussi de très bonnes personnes», a mentionné Chiarelli.

Chiasson, qui a célébré lundi son 28e anniversaire de naissance, devrait logiquement se retrouver au sein du quatrième trio des Oilers, en plus d’évoluer en infériorité numérique.

«Je crois que j’arrive un peu du champ gauche quand on regarde les chiffres de cette équipe, mais je suis quelqu’un qui travaille fort et je suis un bon coéquipier», a affirmé Chiasson au quotidien albertain.

«La ligue a tellement changé depuis mes débuts. Les joueurs sont tellement jeunes. À ma première saison à Dallas, nous avions Vern Fiddler, (Stéphane) Robidas, (Ray) Whitney, des gars plus âgés. Maintenant, je ne sais même pas qui sont les vieux joueurs avec les Oilers», dit-il.

Dans les faits, Chiasson est le huitième joueur le plus âgé des Oilers après l’attaquant Kyle Brodziak (34), les défenseurs Jason Garrison (33), Andrej Sekera (32) et Kris Russell (31), les gardiens Cam Talbot (31) et Mikko Koskinen (30) et le gros attaquant Milan Lucic (30).

La saison dernière, l’ailier droit de 6 pieds 4 pouces et de 208 livres a compilé une fiche de neuf buts et neuf passes pour un total de 18 points en 61 parties de saison régulière avec les Capitals. Il a de plus ajouté un filet et une mention d’aide en 16 rencontres éliminatoires.

En carrière, la fiche de Chiasson est de 59 buts et 65 passes pour 124 points en 381 matchs. Outre les Capitals, il a également évolué pour les Stars de Dallas, les Sénateurs d’Ottawa et les Flames de Calgary. Il a été repêché par les Stars en deuxième ronde (38e au total) lors de l’encan de 2009.

Les Oilers ont pu lui accorder ce contrat après avoir placé le défenseur Kris Russell sur la liste des blessés.

Notons par ailleurs que Chiasson en est à son quatrième contrat d’un an consécutif dans la LNH. Il a de plus appris dans les derniers jours qu’il allait recevoir sa bague de la coupe Stanley dans environ trois semaines, lorsque les Oilers accueilleront les Capitals au Rogers Place.

«Ovie (Alex Ovechkin) et John Carlson m’ont texté avec une photo de la bague», indique Chiasson, qui a malheureusement raté les célébrations d’équipe il y a quelques jours, quand les joueurs ont reçu leurs souvenirs.

La formation albertaine a affronté les Sharks de Cologne dans un match amical, mercredi, en Allemagne. Elle entamera la saison régulière face aux Devils du New Jersey à Göteborg, en Suède, samedi.