Des Tigres convaincus qu’ils sont meilleurs que ce que leur fiche indique

Les Tigres de Campbellton ont beau occuper le cinquième rang de leur division avec un dossier déficitaire de deux victoires contre trois revers, il n’en demeure pas moins que s’il y a une équipe de la section Nord qui a prouvé qu’elle mérite son statut de club à surveiller cette saison dans la Ligue junior des Maritimes, c’est bien la formation du Restigouche.

Parce que dans le cas des Félins, il faut regarder au-delà des victoires et des défaites pour analyser un tant soit peu leur début de saison avec un minimum d’objectivité.

D’abord, les Tigres ont subi leurs trois revers face à trois clubs (Yarmouth, Amherst, Edmundston) qu’un peu tout le monde voit atteindre la ronde des demi-finales ce printemps. Trois défaites par un pointage serré qui auraient pu aussi bien tourner à leur faveur.

De plus, il est important de souligner que les Tigres n’ont toujours pas disputé un seul match à domicile cette saison.

Bref, le début de campagne des hommes de l’entraîneur-chef Greg Leland est très loin d’être catastrophique.

«Malgré notre fiche, je pense vraiment que nous avons démontré que nous figurons dans le top 5 des meilleures équipes de la ligue», affirme le capitaine des Tigres, Pierre-Luc Lurette.

«Nous avons perdu contre trois excellents clubs et ça aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. Ce n’est pas facile de jouer à Yarmouth, à Amherst et à Edmundston. Et je crois que de la façon dont nous avons joué, nous méritons le respect qui nous est dû. En tout cas, moi, je suis fier de la façon dont nous avons joué jusqu’ici», révèle le défenseur étoile.

L’attaquant Pascal Valcourt partage le même avis que son capitaine.

«C’est sûr qu’on aurait aimé mieux pour commencer la saison, mais on ne peut pas vraiment chialer sur notre jeu. Nous avons été dans le coup dans chacun de nos matchs. Le moral est très bon dans le vestiaire», soutient Valcourt.

«Nous jouons avec confiance et nos jeunes joueurs commencent à s’adapter», ajoute Valcourt.

Parlant des jeunes joueurs, Pierre-Luc Lurette a tenu à noter le travail des quatre recrues en défensive, soit Sam Dow, Hunter Martin, Logan Kelly-Murphy et Lucas MacAulay.

«Francis (Thibeault), Pier-Olivier (Michaud) et moi-même sommes très impressionnés par la façon dont ils se comportent. Ils jouent bien et ils vont continuer de s’améliorer», mentionne Lurette.

Enfin à la maison

Les Tigres ont toutes les raisons du monde d’avoir hâte à leur prochain match puisqu’ils ouvriront leur saison locale vendredi soir, au Centre civique Memorial à compter de 19h30. Les Wildcats de Valley (1-3-2, 3 pts) seront les visiteurs pour l’occasion.

«Nous avons excités, avoue Valcourt, qui domine la colonne des pointeurs de son équipe avec cinq buts et deux mentions d’aide. Nous nous attendons de jouer devant plus de 1000 spectateurs et l’ambiance devrait être très bonne. Ça va être un bon test contre les Wildcats. C’est quand même la seule équipe à avoir battu les Mariners de Yarmouth cette saison.»

Pierre-Luc Lurette trépigne lui aussi d’impatience à quelques heures de la rencontre.

«C’est mon cinquième match d’ouverture et quand tu es rendu à 20 ans, tu fais plus attention à ces petits moments dans une saison. Je me souviens qu’à 16 ans, après son dernier match junior, Robert Pelletier m’avait pris dans ses bras sur la glace et il m’avait dit de savourer au maximum mes années dans le junior parce que ça passe très vite. Je n’avais pas saisi toute la nuance de ce qu’il m’avait dit à l’époque. Dans ma tête, je me disais qu’il me restait encore quatre ans et que j’avais tout mon temps pour apprécier. Aujourd’hui, je peux te dire que je comprends mieux ce que Robert tentait de me dire. Ça passe incroyablement vite une carrière junior», confie l’athlète de Val-d’Amour.

«Je m’attends à une très grosse foule vendredi soir. Ça fait depuis le mois d’août que je me fais parler de ce match par les partisans. Je ne serais pas surpris de voir 1500 personnes dans l’aréna. Il devrait y avoir une très belle ambiance», ajoute Lurette qui s’est fixé deux objectifs importants pour la saison, soit de mener son club au championnat des séries éliminatoires et de convaincre une université canadienne de lui octroyer une bourse d’études.

Parmi les autres matchs impliquant les équipes du Nouveau-Brunswick à l’horaire vendredi, notons le duel entre les Timberwolves de Miramichi et les Rapides de Grand-Sault, vendredi soir, au Centre E.-&-P. Sénéchal à 19h30.

Samedi, le Blizzard d’Edmundston accueillera les Rapides au Centre Jean Daigle (19h30), les Wildcats de Valley vont rendre visite aux Timberwolves au Centre civique de Miramichi (19h30), et les Ramblers d’Amherst se mesureront aux Aces de St. Stephen au vieux Stadium (19h).