Les Aigles Bleus ont sué à grosses gouttes en prévision d’un match revanche

Le 26 septembre, les Aigles Bleus de l’Université de Moncton amorçaient la saison 2018-2019 du bon pied en renversant les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard à Charlottetown (5 à 3). Les hommes de Judes Vallée tenteront de refaire le coup aux Panthers mercredi soir au même endroit.

Le Bleu et Or est sur une belle lancée en ce début de saison, avec un dossier de 2-1-0.

Avec un peu de chance, Moncton aurait une fiche de 3-0, si on considère qu’ils auraient dû remporter leur duel face aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick (les visiteurs ont marqué deux buts en fin de match) en fin de semaine dernière.

Malgré cet accident de parcours, le moral est au beau fixe dans le camp de l’U de M en prévision de ce duel.

«On ne tient rien pour acquis. Les Panthers ont de très bons joueurs et il ne faut pas tomber dans le piège», mentionne l’entraîneur-chef, Judes Vallée.

«Il faut montrer la même détermination que lors de la partie de vendredi soir dernier (un gain de 3 à 2 sur les X-Men de l’Université St. Francis Xavier)», ajoute-t-il.

Les joueurs des Aigles Bleus ont sué à grosses gouttes lundi et mardi afin de se préparer pour cet affrontement de milieu de semaine, incluant une session à 7h mardi matin.

«On espère continuer sur notre lancée», affirme Judes Vallée.

«Les Panthers ont joué aux États-Unis en fin de semaine et je ne sais pas si cela aura un effet sur le match de mercredi. De toute façon, nous devrons gérer notre partie et mieux jouer dans notre zone», raconte le pilote du Bleu et Or.

«Je suis heureux du comportement de mes joueurs depuis le début de la saison et de l’environnement qu’il y a autour de l’équipe. Le fait de gagner des parties de hockey change beaucoup de choses pour nous», assure-t-il.

Le défenseur Victor Beaulac, auteur du but victorieux contre les X-Men vendredi soir, se méfie également beaucoup des Panthers.

«Les points contre les Panthers sont importants à la fin de l’année pour le classement final et une participation aux séries», fait remarquer le patineur québécois.

«On doit éviter les punitions mercredi, gagner nos batailles le long des rampes et passer le plus de temps possible dans leur zone pour diminuer le nombre de lancers sur notre gardien.»

Le défenseur reconnaît qu’il reste pas mal de boulot à faire en territoire défensif.

En trois rencontres, le Bleu et Or a accordé pas moins de 110 tirs à l’adversaire, soit une moyenne de plus de 36 par match.

«On a donné trop de lancers au cours des dernières parties», convient Beaulac.

«On ne peut pas non plus prendre les Panthers à la légère. On doit garder notre jeu simple dans notre zone et mettre des rondelles au filet à l’autre bout.»

Comme Étienne Montpetit est toujours incommodé par une blessure à l’aine, c’est Alexi Thibaudeau qui sera devant la cage des Aigles Bleus mercredi soir.

Le gardien albertain a été étincelant lors de la victoire de 3 à 2 contre St. Francis Xavier, bloquant 26 des 28 rondelles dirigées vers lui.

Joey Richard (bas du corps) a recommencé à patiner, mais demeure sur la liste des éclopés.

Mentionnons enfin que l’attaquant Marc-Anthony Therrien a été choisi athlète masculin de la semaine dans le Sport universitaire de l’Atlantique.

Le joueur originaire de Nicolet a marqué deux (superbes) buts dans la victoire contre les X-Men.