Alexis Dubé collectionne les tours du chapeau!

La direction du Drakkar de Baie-Comeau avait un message pour Alexis Dubé quand on lui a annoncé qu’il retournait dans le midget AAA à la fin du camp d’entraînement: domine la ligue et perfectionne ton talent. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune Acadien a saisi le message!

Le patineur originaire de Saint-Quentin domine la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard avec un début de saison absolument torrentiel.

L’ailier gauche trône au sommet de la colonne des meilleurs pointeurs avec un dossier éloquent de 11-8=19 en sept rencontres.

Il s’est notamment permis des tours du chapeau à ses deux dernières parties.

«J’ai des bons coéquipiers et ça aide beaucoup. On a aussi une très bonne équipe de hockey (les Flyers de Moncton présentent une fiche de 7-0-0-0) et on domine la ligue. Ça va très bien présentement», raconte le patineur âgé de 16 ans.

Si son joueur favori est Nathan Mackinnon, de l’Avalance du Colorado, il se décrit plus comme un Jamie Benn, des Stars de Dallas.

Un gros bonhomme qui peut jouer physique, mais aussi apporter une belle contribution offensive.

«Je me décris comme un attaquant de puissance. J’aime terminer mes mises en échec, mais aussi marquer des buts», avance-t-il.

Le jeune Dubé avait opté pour l’Académie de hockey de l’Ontario pour parfaire son développement la saison dernière.

«Je voulais garder toutes mes options ouvertes. Je n’étais pas certain si je voulais jouer dans un collège américain ou dans la LHJMQ», explique le joueur de 6 pieds et de 182 livres.

Repêché au cinquième tour par le Drakkar de Baie-Comeau en juin, il a finalement opté pour le circuit Courteau.

«J’étais content. J’aurais été jouer n’importe où cette saison. Je n’aurais pas dit non à aucune équipe. Je me serais présenté au camp d’entraînement, peu importe l’équipe qui allait me repêcher», affirme-t-il.

Alexis Dubé n’a jamais regretté son choix.

«C’est un ajustement parce que le jeu est plus rapide dans le junior majeur. Mais ça s’est généralement bien passé au camp du Drakkar. J’ai beaucoup aimé mon expérience. Quand je suis parti, ils m’ont dit d’aller dans le midget AAA, de jouer souvent, jouer sur les unités spéciales et gagner de la confiance. C’est ça que j’ai fait.»

Depuis son arrivée à Moncton, il évolue soit avec Cole Cormier et Patrick LeBlanc, ou encore avec Yanic Bastarache et Yannick Duplessis.

«Je veux connaître une grosse saison au plan individuel, mais surtout aider mon équipe à gagner. J’aimerais participer au tournoi de la Coupe Telus (le championnat canadien de hockey midget AAA)», explique-t-il.

«Nous avons un bon système et il y a aussi beaucoup de talent dans l’équipe. Les gars mangent du hockey et ça parait sur la glace.»

Parions que s’il continue sur cette belle lancée, c’est dans le vestiaire du Drakkar de Baie-Comeau qu’il va lacer ses patins en 2019-2020.