Période horrible, belle remontée et défaite pour les Aigles Bleus

Le 26 septembre dernier, les Aigles Bleus de l’Université de Moncton ont eu l’audace d’aller chercher une victoire de 5 à 3 dans la tanière des Panthers de l’Île-du-Prince-Édouard à Charlottetown. Mercredi soir, les hommes en vert se sont assurés de ne pas revivre le même cauchemar devant leurs partisans.

Une poussée de quatre buts dès le premier engagement a mené les locaux (1-2-0) à une victoire de 6 à 5 sur la bande à Judes Vallée (2-2-0).

Le Bleu et Or a réussi une belle remontée, mais a manqué de gaz au bout du chemin.

Gabe Guertler (avec deux), Kameron Kielly, Sam Aulie, Troy Lajeunesse et Riley Whittingham ont réussi les buts des gagnants.

Danick Crête, Marc-Anthony Therrien, Alexis Roy, Maxime St-Cyr et Robbie Graham ont offert la réplique de l’U de M dans une cause perdante.

Il va sans dire que l’entraîneur-chef des Aigles Bleus n’a pas du tout apprécié la première période.

«Quand ils ont marqué leur deuxième but, c’est comme si tout avait commencé à aller tout croche. On essayait de tout faire et on est sorti du système de  jeu. Ce fut une première période vraiment horrible et c’est là qu’on a perdu le match», analyse-t-il.

«On a une maturité d’équipe à aller chercher, j’en parle depuis le début de la saison. Jouer deux bonnes parties de suite, ça fait partie de ça. On avait une fiche de 2-1 et on dirait qu’on était satisfait de ça. Il faut grandir, il faut vieillir et s’assurer qu’on sera prêt pour chaque match», témoigne-t-il.

Le pilote espère que ses joueurs vont tirer des leçons de ce revers.

«Les Panthers ont joué trois parties en trois soirs en fin de semaine et ils avaient plus d’énergie que nous en première période. Ce n’est pas normal. On est au stade qu’on peut gagner des parties de hockey, mais il faut se présenter. Ce soir, on ne méritait pas cette partie-là.»

Le capitaine Thierry Comtois était du même avis.

«On n’était pas là au début de la partie. On a manqué de concentration et on a commencé le match en retard», déplore-t-il.

Les Panthers étaient en feu lors du premier engagement, tonnant pour quatre buts face au gardien Alexi Thibaudeau.

Gabe Guertler a  profité du trafic devant lui pour offrir aux locaux une avance de 1 à 0 dans les premiers instants de la rencontre.

Mais le défenseur Danick Crête a riposté presque immédiatement.

Les réjouissances n’ont pas duré dans le camp du Bleu et Or, puisque Sam Aulie complétait un jeu d’Olivier Arseneau pour relancer les locaux.

Les hommes en vert ont creusé l’écart par l’entremise de la recrue Troy Lajeunesse, qui a sauté sur un retour de lancer.

Riley Whittingham a jeté la frénésie dans la foule en donnant une priorité de 4 à 1 aux Panthers avant la conclusion du premier tiers.

Pas exactement le début de match que le Bleu et Or avait en tête…

La débandade s’est poursuivie dès le début de la deuxième période, quand Gabe Guertler a enfilé son deuxième de la rencontre.

Mais cette fois, la réplique a été cinglante et immédiate.

Marc-Anthony Therrien, Alexis Roy et Maxime St-Cyr ont fait mouche pour réduire le retard de l’U de M à 5 à 4 en l’espace de quelques minutes.

Dans les gradins du repère des Panthers, on pouvait lire l’inquiétude sur les visages.

Kameron Kiely a cependant permis à tout le monde de respirer un peu plus à l’aise au début du dernier tiers.

Robbie Graham a rendu les choses intéressantes, mais la défensive des Panthers a résisté aux derniers assauts des visiteurs en fin de match.

Les Aigles Bleus seront à Fredericton vendredi soir pour un rendez-vous avec les puissants Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick.