Les Aigles Bleues misent sur la vitesse et le talent

L’équipe de hockey féminine des Aigles Bleues de l’Université de Moncton a terminé au cinquième rang au classement du Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) en 2017-2018. Le groupe aujourd’hui dirigé par Marc-André Côté souhaite faire bien beaucoup mieux cet hiver.

Il y a plusieurs nouveautés dans le camp du Bleu et Or.

Marc-André Côté a succédé à Denis Ross derrière le banc à titre d’entraîneur-chef.

Huit nouveaux visages ont fait leur apparition dans le vestiaire, soit les gardiennes Mélika Florent et Audrey Berthiaume, les arrières Émilie Lalancette, Brianna Stewart et Cassandra Call, de même que les attaquantes Aude Massé, Isadora Quirion et Kiana Verniwski.

C’est donc avec un nouvel élan que l’U de M sautera sur la patinoire samedi soir, pour accueillir les X-Women de l’Université St. Francis Xavier dans son nid.

«Il faudra jouer un plein 60 minutes et faire preuve de constance sur la glace», avance Cassandra Labrie.

«On a une équipe rapide et talentueuse, mais nous misons aussi sur une bonne cohésion et une excellente communication sur la patinoire», ajoute la capitaine.

«C’est ma deuxième saison comme capitaine et je veux mener par l’exemple. On a des jeunes défenseuses et je veux les aider», mentionne également la patineuse acadienne.

L’entraîneur-chef Marc-André Côté pense que son groupe peut faire mieux que le rendement de 10-10-4 de la saison dernière.

«On travaille sur un processus depuis le début du mois de septembre et on cherche constamment à s’améliorer», explique l’ancien joueur des Aigles Bleus.

«On demande aux filles une nouvelle manière de jouer sur la glace et on y travaille depuis six semaines. Il faut s’habituer à faire les choses différemment. On veut aussi bien gérer et canaliser notre énergie de la bonne façon», raconte celui qui a été adjoint à Denis Ross pendant cinq saisons avant de lui succéder.

Même si l’équipe est jeune, les Aigles Bleues pourront compter sur plusieurs vétéranes pour guider la meute.

Katryne Villeneuve et Cassandra Labrie amorcent leur cinquième et dernière campagne avec l’équipe, alors que Katherine Dubuc et Jennifer Arsenault à son à leur quatrième saison dans l’uniforme bleu et or.

Rappelons que Villeneuve avait terminé au quatrième rang des meilleures pointeuses du SUA avec une fiche de 12-14=26 en 24 rencontres.

De son côté, la formation masculine (2-2-0-0) sera à Fredericton vendredi soir, pour un duel face aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick (2-0-0-0).

«On n’a pas eu beaucoup de temps de récupération à la suite de la partie de mercredi (un revers de 6 à 5 contre les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard)», avance le capitaine Thierry Comtois.

«Il faut revenir à la base et mieux se préparer pour le match. On doit revenir en force. »