Acadie-Chaleur: Caraquet croit avoir les outils pour rivaliser avec Tracadie

Parce qu’ils sont les champions en titre et que le noyau est toujours en place, les Alpines de Tracadie sont évidemment les grands favoris pour tout rafler cet hiver dans la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur. Par contre, au moins deux clubs ont les soldats pour rivaliser avec les Tracadilles et les Acadiens de Caraquet en font assurément partie.

L’entraîneur-chef Claude Lagacé pourra compter sur l’ajout de deux nouveaux attaquants de qualité, soit Joël Blanchard et Joey Martinez. Ils viennent se greffer à un groupe talentueux qui comprend, entre autres, le vétéran Yan Rail, ainsi que Jean-Samuel Lagacé, Francis Thériault, Frédéric Landry et Mario Albert.

«Ce sont effectivement deux gros morceaux qui viennent s’ajouter à notre équipe, affirme Yan Rail. Nous avons maintenant trois trios qui peuvent faire des dégâts. Je ne crois pas que nous avions une telle profondeur à l’attaque lorsque nous avons remporté le championnat il y a deux ans. Et grâce à cette profondeur, ce sont tous les gars qui vont en bénéficier.»

À écouter Mario Albert, ça sent pas mal bon dans le camp des Acadiens et ça n’a rien à voir avec l’odeur de la sueur qui caractérise si bien un vestiaire de hockey.

«Ça sent bon pendant les entraînements. J’ai remarqué que les gars s’entraînaient avec plus d’intensité que l’an dernier. Reste maintenant à voir si nous allons être capables d’apporter cette intensité dans les matchs», révèle Albert.

«L’esprit d’équipe semble meilleur et les gars ont vraiment hâte que ça commence, poursuit Rail. Ça fait presque deux mois que nous sommes à l’entraînement et nous avons hâte de jouer un premier match.»

Les Acadiens auront l’occasion de voir si les bonnes résolutions des joueurs sont sérieuses puisqu’ils vont démarrer leur saison en accueillant justement les Alpines de Tracadie, vendredi, au Colisée Léopold-Foulem.

«Tant qu’à commencer la saison, aussi bien que ce soit contre les meilleurs, souligne Rail avec humour. Ça devrait être un match amusant.»

Rail, qui a remporté son premier championnat des pointeurs en carrière au niveau senior, espère connaître une autre belle saison.

«Ç’a été une belle surprise pour moi de terminer au premier rang. Je ne m’attendais pas à ça. Si je me souviens bien, j’ai dépassé Martin (McGraw) en récoltant cinq points dans le dernier match de la saison.»

Lorsque l’auteur de ces lignes lui a fait remarquer que McGraw avait déjà gagné sa large part de championnat des pointeurs et qu’il était temps qu’il donne la chance à un autre, Rail a pouffé de rire. «Oui, c’est vrai ça», a-t-il fini par dire, avant de recommencer à rire.

Par ailleurs, Mario Albert croit sincèrement que les Acadiens ont appris de leur dernière campagne.

«Nous étions les champions en titre quand la saison a commencé et tous les autres clubs voulaient nous battre. C’est sûr que nous sommes déçus de notre dernière saison, mais ce sont maintenant les Alpines qui ont cette pression. Et de notre côté, nous sommes plus affamés», indique Albert.

Les Acadiens devront par ailleurs se débrouiller sans Antoine Landry, leur gardien numéro un des deux dernières campagnes. Son réserviste Olivier Thériault et Nicholas Desrochers, qui cumulait lui aussi les fonctions de deuxième gardien avec les Alpines la saison dernière, auront le mandat de remplacer Landry.

«Antoine est un gardien qui communique beaucoup avec les joueurs sur la glace, alors qu’Olivier est plus réservé. Cela dit, il a prouvé dans le passé qu’il pouvait nous sortir de gros matchs. Et Nicholas n’est pas mauvais lui non plus», révèle Yan Rail, qui célébrera son 36e anniversaire de naissance en décembre.

Deux autres rencontres seront présentées en fin de semaine dans la LHSAC.

À Shippagan, les Marchands accueilleront les Ice Dogs de Néguac au Centre Rhéal-Cormier. Puis, samedi, les Acadiens seront les visiteurs au Sportplex afin de se mesurer aux Ice Dogs.