Les As de Saint-Basile veulent retrouver leur gloire passée

Jusqu’au début des années 2010, les As de Saint-Basile ont continuellement figuré parmi les puissances du hockey senior dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick. À l’époque, le logo des As était synonyme de victoire. Mais depuis 2011-2012, dernière campagne digne de ce nom, l’équipe patauge dans la médiocrité. C’est encore pire depuis trois ans alors que les As n’ont remporté que six de leurs 72 rencontres de saison régulière. Plutôt gênant pour un club qui a été couronné six fois en séries éliminatoires.

Comme les As n’ont plus rien à perdre, l’organisation a décidé de miser sur la jeunesse. Et ce n’est pas peu dire.

Récemment invité à donner un coup de main afin de remodeler cette équipe qui en avait bien besoin, Bernard Chiasson a finalement accepté le poste d’entraîneur-chef qui lui a ensuite été offert. Il succède ainsi à Rock Ouellette.

«J’ai fait partie de l’équipe dans le temps que les As remportaient régulièrement la coupe, affirme Chiasson. Ça me faisait de quoi de voir le club en arracher depuis quelques années. Je pars ici avec l’idée de répéter ce que j’ai fait à Shippagan l’hiver dernier. Je suis parti avec rien et nous nous sommes rendus en finale. Je me donne jusqu’à Noël pour faire une équipe avec cette bande de jeunes.»

Ce qui est certain, c’est que les partisans des As auront beaucoup de mal à reconnaître la brigade défensive qui a été, aussi bien dire, complètement remodelée.

Zacharie Ouellette, qui évoluait la saison dernière avec les Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ, Nolan Alward, qui vient de terminer une brillante carrière dans la Ligue de hockey des Maritimes avec le Blizzard d’Edmundston, J.J. Allison, qui a déjà porté les couleurs des Tigres de Campbellton (ainsi que deux matchs avec le Titan d’Acadie-Bathurst) et le fils de l’entraîneur Andy Chiasson, qui a obtenu sept points en six duels comme joueur affilié la saison dernière, composeront le top 4 défensif.

Deux autres jeunes, Dylan Thériault et Antoine Voyer viennent compléter cette brigade dont la moyenne d’âge sera de 20 ans.

«Ils sont jeunes, rapides mobiles et ils savent jouer au hockey, prévient l’entraîneur. En fait, nous allons avoir probablement la plus jeune équipe de la ligue. Et je peux te dire que nous serons fatigants à jouer contre.»

À l’attaque, Alex Blais, un ancien des Tigres de Campbellton qui a lui aussi disputé quelques parties avec le Titan dans la LHJMQ, est le principal ajout. Les vétérans Christian Lévesque, Paul Pelletier et Christian Racine, de même que Joey Bernard, Samuel Cyr, François Bois, Nick Jessome, Sébastien Blanchette, Alexandre L’Italien, Andy Landry, Chad Michaud et Zachary Lévesque seront les autres attaquants.

Devant les buts, Jonathan Connelly est encore à confirmer alors que Derek Dubé agira à titre de gardien réserviste.

Les As ne l’auront cependant pas facile pour entamer la saison puisqu’ils se mesureront coup sur coup à deux puissances du Circuit régional (CRH).

D’abord, vendredi soir, ils accueilleront les Castors de Saint-Quentin et leur gros big three défensif composé de David Crossman, Mathieu Labrie et Keith Sexton, en plus d’attaquants de la trempe d’Olivier Gendron, Eddie Banville, Raphaël Pelletier, Bryce Milson et Maxime Cayouette.

Puis, samedi, ils iront rendre visite aux Panthères du Haut-Madawaska. Les champions de la saison régulière peuvent compter cette saison sur des bonshommes de grande qualité comme les frères Bezeau, Billy et Tommy, de même que Jacques Cormier, Danny Chiasson, Adam Laite, Dean Ouellet, Alex Émond et Alexandre Soucy, pour ne nommer que ceux-là.

Les Ambassadeurs dans le groupe de tête

À moins d’une surprise, les Ambassadeurs de Saint-Jacques devraient logiquement se retrouver dans le groupe de tête du Circuit régional de hockey en 2018-2019. Non seulement le noyau offensif demeure sensiblement le même, hormis Chad St-Onge désormais retraité, mais l’organisation a également fait l’acquisition du vétéran Jean-Philippe Soucy qui, malgré ses 40 ans, n’en demeure pas moins un solide défenseur.

L’entraîneur-chef des Ambassadeurs, Marco Clavet, croit d’ailleurs que Soucy viendra solidifier de belle façon une brigade défensive qui comprend aussi Sébastien Bernier et Joey Therrien. Voilà un big three qui n’est pas piqué des vers.

«Je trouvais que nous avions de petites lacunes en défensive la saison dernière et Jean-Philippe devrait nous grandement nous aider grâce à son expérience, affirme Clavet. Il va aussi nous apporter beaucoup de leadership. Comme il est davantage un spécialiste défensif, je crois que son style va très bien complémenter celui de Bernier qui est plus offensif.»

Notons que Soucy a déjà porté les couleurs du Titan d’Acadie-Bathurst. La saison dernière, il évoluait pour le Ciel FM de Trois-Pistoles dans la Ligue senior de la Côte-du-Sud.

Sur le plan offensif, les Ambassadeurs pourront encore compter sur des éléments de qualités tels que Sylvain Dubé, Mathieu Loisel et le jeune Jérôme Thibault. Les frères de ce dernier, Stéphane et Carl seront également des éléments importants. Blessé, Francis Bernier ratera les deux premières semaines d’activités. Alex Duncan est toutefois un cas incertain.

«Jérôme n’a peut-être que 19 ans, mais les habiletés sont là, indique Marco Clavet au sujet de sa jeune attaque qui a inscrit 25 points en 22 duels à sa saison recrue. Je crois qu’il est prêt à passer à la prochaine étape.»

Stéphane Lavoie et Jason Turgeon se partageront encore une fois le travail devant le filet.

À noter que les Ambassadeurs disputeront toutes leurs rencontres au Centre Jean-Daigle d’Edmundston.

C’est justement là qu’ils commenceront leur saison, vendredi, en accueillant les Draveurs du Bas-Madawaska. Samedi, ils seront les visiteurs au River Valley Civic Centre pour se mesurer au Thunder de Perth-Andover.

Plusieurs autres matchs sont au programme en fin de semaine dans le CRH. Vendredi, les Panthères du Haut-Madawaska seront les visiteurs à Témiscouata pour se mesurer aux Prédateurs, alors que le Dynamo de Kedgwick accueillera le Thunder.

Samedi, le Dynamo se rendra au Bas-Madawaska pour affronter les Draveurs. Enfin, dimanche après-midi, le Témiscouata sera à Saint-Quentin.