Les Aigles Bleus doivent éviter de tomber dans le piège de Charlottetown

Il est encore très tôt, mais on commence déjà à se poser la question: qui arrêtera les Aigles Bleus de l’Université de Moncton?

La troupe de Judes Vallée tentera de récolter au moins un point dans une sixième rencontre de suite, vendredi soir à Charlottetown.

Pas mal pour une équipe qu’on disait en reconstruction avant le début de la campagne 2018-2019.

Cela dit, pas question de prendre les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (4-4-0, 8 points) à la légère, avance le pilote du Bleu et Or (5-3-2, 12 points).

«Les Panthers sont sur une bonne lancée à la suite de leur victoire contre nous (un gain de 5 à 3 le 26 septembre à Charlottetown)», souligne-t-il.

«Il ne faut pas tomber dans le piège. On a vaincu les Reds (mardi soir à Moncton), mais il ne faut pas penser que les Panthers seront une proie facile. Cette partie était remplie d’émotions et il faut continuer à jouer comme on l’a fait sans faire d’erreurs», avance Judes Vallée.

L’entraîneur-chef estime qu’il ne faut pas perdre de vue les objectifs à plus long terme, même si le groupe offre présentement du hockey inspiré.

«On vise toujours les séries et toutes les parties sont importantes. On doit aussi continuer à progresser au fil de la saison. On veut notamment diminuer le nombre de lancers contre nous», indique l’entraîneur.

Le Bleu et Or a concédé pas moins de 47 tirs aux Reds lors du dernier match.

Une statistique qui doit changer, convient le défenseur Alexandre Bernier.

«Il faudra garder le jeu simple et sortir la rondelle de notre zone le plus rapidement possible contre les Panthers», note le numéro 9 de l’U de M.

«On accorde beaucoup de lancers, mais nous avons des bons gardiens (Étienne Montpetit et Alexi Thibaudeau) qui font un excellent travail. Même à la suite de notre victoire de mardi, on ne doit pas aller à Charlottetown avec un excès de confiance. Ils ont une très bonne équipe de hockey», affirme le patineur acadien.

De son côté, l’équipe féminine sera dans son nid en fin de semaine.

La bande à Marc-André Côté (2-5-0, 4 points) accueillera les X-Women de l’Université St. Francis Xavier (5-0-1, 11  points) vendredi soir à 19h.

Le lendemain, ce sont les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (3-3-0, 6 points) qui seront en ville.

«Le mot d’ordre est de bâtir sur notre belle performance de mercredi soir (un revers de 4 à 1 devant les Huskies de l’Université St. Marys, qui ont réussi deux filets dans une cage déserte en fin de rencontre)», explique-t-il.

«On a joué pendant 60 minutes et on a envoyé plus de rondelles au filet. On a créé des bonnes chances de marquer avec notre vitesse. Mais on doit être plus agressif en territoire adversaire», note aussi l’entraîneur-chef.