Le Titan gagne, les Wildcats premiers

La commande était lourde pour le Titan d’Acadie-Bathurst en fin de semaine, avec deux rencontres au domicile des Screaming Eagles du Cap-Breton, une formation difficile à vaincre devant ses partisans. Mais l’équipe de Bryan Lizotte a bien répondu à l’appel.

Le Titan (4-13-1) a mis fin à une vilaine séquence de 10 défaites de suite, samedi soir, avec un triomphe de 3 à 2 sur l’équipe de Marc-André Dumont.

Un but de Logan Chisholm (2e) en fin de rencontre a permis aux visiteurs de sortir avec la victoire. Daniil Vertiy (1er) et Marc-André Lecouffe (3e) ont réussi les autres filets des gagnants, qui n’ont dirigé que 12 lancers sur le filet des Aigles criards.

Isiah Campbell (3e) et Ian Smallwood (1er) ont été les seuls à déjouer un Mark Grametbauer royal devant son filet. Le gardien a stoppé pas moins de 53 tirs des Screaming Eagles pour mener son équipe à la Terre promise.

L’ancien des Wildcats de Moncton a évidemment mérité la première étoile du match.

L’histoire a cependant été différente dimanche avec Tyriq Outen devant le filet, alors que les locaux ont enregistré un gain de 6 à 2.

Ian Smallwood (2e), Olivier Bourret (1er), Liam Kidney (2e), Egor Sokolov (14e), Isiah Campbell (4e) et Brooklyn Kalmikov (7e) ont réussi les buts des gagnants.

Noah Dobson (5e) et William Champagne (2e) ont riposté pour le Titan.

L’entraîneur-chef Bryan Lizotte traçait un bilan très positif de ces deux rencontres.

«Je pense que notre fin de semaine est vraiment positive. Il ne faut pas regarder les tirs au but accordés (55 samedi et 43 dimanche). Ils ont eu huit avantages numériques samedi. Défensivement, nous avons beaucoup mieux joué dans l’ensemble. Nos gars ont aussi compétitionné pendant 60 minutes», raconte-t-il.

«On a fait preuve de résilience dans ce match et ce fut payant pour nous. (Mark) Grametbauer a été solide dans les moments importants», ajoute-t-il.

«Ce n’est jamais facile de jouer à Sydney, mais mes joueurs m’ont donné un bon 120 minutes de hockey. Je ne peux rien leur reprocher de ce côté. Les Screaming Eagles sont gros, rapides et ils sont très physiques. Nos gars se sont présentés en fin de semaine, et pour moi, c’est un pas en avant.»

De leur côté, les Wildcats de Moncton (15-4-2) ont porté à 14 leur série de rencontres avec au moins un point avec un triomphe de 3 à 2 en prolongation sur les Mooseheads de Halifax (13-4-1-0, 27 points), dimanche après-midi au Metro Centre.

Le but d’Alexander Khovanov, inscrit avec 30 secondes à écouler à la quatrième période, permet à la troupe de Darren Rumble de récolter une huitième victoire de suite et d’occuper le premier rang du classement général de la LHJMQ, sur un pied d’égalité avec les Huskies de Rouyn-Noranda (15-4-0).

Outre le 10e de Khovanov, Ozzie King (2e) et Jacob Hudson (5e) ont aussi fait mouche pour les gagnants. Benoit-Olivier Groulx (9e) et Samuel Asselin (11e) ont riposté pour les perdants.

Le gardien Francis Leclerc a été le grand responsable de ce triomphe, avec 30 arrêts, la deuxième étoile et une passe sur le but vainqueur.

L’Acadien Mika Cyr rayonnait après cette belle victoire.

«On la voulait vraiment celle-là. Ils nous ont battus deux fois à la maison, et  pour nous, c’était l’heure de la revanche. On a joué le plan de match parfaitement», raconte le numéro 24.

«Cette victoire veut dire qu’on est une des meilleures équipes de la ligue et je pense que les autres équipes devraient commencer à nous prendre au sérieux parce qu’on a vraiment un bon groupe», poursuit le joueur de centre.

«Il y a beaucoup de caractère et de profondeur dans cette équipe et tous les gars se sont présentés à l’aréna pour jouer et gagner.»

Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que les Wildcats ont disputé le match sans Simon Le Coultre, Anderson MacDonald, Jonathan Aspirot et Adam Capanelli, tous blessés, ainsi qu’Elliot Desnoyers, qui représente le Canada au Défi mondial des U-17 à Saint-Jean.

Moncton disputera sa prochaine rencontre jeudi soir, en visitant les Islanders de Charlottetown (11-6-1, 23 points).