Tigres: Isaak Pelletier attire l’attention de Charlottetown

Dans le Restigouche, Saint-Quentin c’est un peu le Pigeon Hill de la Péninsule acadienne ou encore l’Elsipogtog du comté de Kent. Une pépinière intarissable d’athlètes de haut niveau.

Au fil des ans, nous avons eu droit, entre autres, à Paul Banville au tir du poignet, Milaine Thériault en ski de fond, Myriam Lamarche, Ariane Levesque et Audrey Caron en judo, Rémi Fortin en arts martiaux mixtes, de même qu’à Mathieu Labrie, Kim Deschênes, Kristine Labrie. Les hockeyeurs Pascal Valcourt et Alexis Dubé font par ailleurs beaucoup parler d’eux depuis le début de la présente campagne.

Vous pouvez maintenant ajouter un autre hockeyeur à ce groupe: le gardien Isaak Pelletier, un coéquipier de Valcourt avec les Tigres de Campbellton.

Ça va tellement bien pour le jeune gardien qu’il s’apprête à parapher une entente avec les Islanders de Charlottetown dans la Ligue junior majeur du Québec. Tout devrait d’ailleurs être réglé dans les prochains jours.

Pelletier, âgé de 17 ans, vient de plus d’être choisi la recrue du mois d’octobre dans la Ligue junior des Maritimes (MHL). En six duels, il a maintenu une moyenne de buts alloués de 1,33 et un taux d’arrêt de ,949 en octobre, tout en remportant trois matchs et en signant deux jeux blancs. Le Saint-Quentinois domine d’ailleurs la ligue au chapitre de la moyenne (1,73), du taux d’arrêt (, 938) et des blanchissages (2).

«Je suis très content de mon mois d’octobre», affirme Pelletier, qui a profité d’une blessure au vétéran Tristan Gray pour tirer son épingle du jeu.

«Quand il (Tristan) s’est blessé, nous avons gagné dès le premier soir et ça m’a donné confiance. Dans la partie suivante, j’ai sentais vraiment beaucoup mieux et j’ai réussi mon premier blanchissage», raconte Pelletier qui, la saison dernière, évoluait pour le Moose du Nord dans le midget AAA.

Deux matchs plus tard, il bloque 45 rondelles pour contre les Bearcats de Truro pour empocher un deuxième jeu blanc. Notons aussi deux matchs de 28 arrêts sur 29 tirs. Bref, il s’est imposé comme une muraille en octobre avec les Tigres. En novembre, il a été envoyé une fois dans la mêlée et il a encore une fois mené les siens à la victoire en bloquant 38 des 42 rondelles dirigées vers lui.

Pelletier n’entend cependant pas se mettre trop de pression sur les épaules, même si les bonnes nouvelles ne cessent d’affluer dans son cas.

«La semaine passée, le recruteur-chef des Islanders Trevor Burt m’a approché pour discuter. Ensuite, c’est l’entraîneur des gardiens de l’équipe Paul Drew qui m’a appelé. Et là, on m’a annoncé qu’on m’offrait un contrat comme joueur affilié. On m’a même fait savoir que je serai rappelé pour au moins trois matchs pendant le camp de sélection d’Équipe Canada junior puisque Matthew Welsh sera invité», révèle le portier de 6 pieds 2 pouces et 175 livres.

D’ici là, tout ce que souhaite Pelletier, c’est de tout faire pour convaincre l’entraîneur des Tigres Greg Leland de l’envoyer le plus souvent possible dans la mêlée.

«Je veux voir de l’action, dit-il. Je veux forcer la main à l’entraîneur», ajoute le jeune Pelletier.

Les Tigres disputent deux gros matchs en fin de semaine. Ils accueillent d’abord le Blizzard d’Edmundston, vendredi, au Centre civique Memorial. Le lendemain soir, ils seront au Credit Union Place pour se mesurer aux Western Capitals de Summerside. Pelletier s’attend à disputer au moins l’une de ces deux rencontres.