Hockey: les Aigles Bleus connaissent des ratés

L’équipe de hockey des Aigles Bleus de l’Université de Moncton connaît ses premiers véritables ratés de la saison 2018-2019. Avec un alignement de plus en plus mince en raison des blessures, la troupe de Judes Vallée a subi un quatrième échec de suite, samedi soir en Nouvelle-Écosse.

Les X-Men de l’Université St. Francis Xavier (8-5-2, 18 points) ont frappé trois fois au dernier tiers pour s’envoler vers une victoire de 5 à 3 sur le Bleu et Or (6-7-3, 15 points), dans une rencontre présentée à Antigonish.

Les visiteurs menaient 3 à 2 avec une dizaine de minutes à faire, mais Regan Spears, Cole MacDonald et Matt Needham ont touché la cible contre Alexi Thibaudeau pour renverser la vapeur.

Édouard Michaud et Maxime St-Cyr (un doublé) ont riposté pour l’U de M.

«On commence à manquer nos trois défenseurs sur la liste des blessés (Vincent Lanoue, Olivier Desjardins et Alexandre Bernier), indique l’entraîneur-chef Judes Vallée. Mais on a quand même mieux joué que lors de notre dernier match (une défaite de 6 à 3 devant les Tigers de l’Université Dalhousie). On avait pourtant pris deux avances en marquant deux buts en avantage numérique.»

Mais encore une fois, l’indiscipline a couté cher.

«C’est vrai que les mauvaises punitions n’ont pas aidé. Il nous reste deux parties avant Noël et on doit se retrousser les manches. Il faut travailler fort et remporter ces deux parties à domicile», avance le pilote de l’U de M.

Les Aigles Bleus accueilleront les Tigers de l’Université Dalhousie vendredi, alors que les X-Men de l’Université St. Francis Xavier seront en ville le lendemain.

De son côté, la formation féminine (6-8-1, 13 points) a trébuché 5 à 0 devant les Tommies de l’Université St. Thomas (11-2-0, 22 points), vendredi soir dans son nid.

Il s’agissait d’un deuxième gain en l’espace de six jours des Tommies sur son adversaire acadien.

Emily Oleksuk a dirigé l’attaque des gagnantes avec un doublé. Stephanie Ford, Lauren Legault et Lauren henman ont également fait mouche contre Audrey Berthiaume et Mélika Florent. À l’autre bout, Abby Clarke a repoussé les 27 rondelles dirigées vers elle pour récolter le coup de pinceau.

Il va sans dire que le pilote Marc-André Côté aurait préféré un dénouement différent.

«On aurait pu lancer plus souvent et être plus dangereux en attaque, fait-il remarquer. On a bien bougé la rondelle, mais rien de plus. On leur a donné plusieurs surnombres à deux contre un et on s’est fait battre souvent à un contre un.»

L’U de M terminera la première portion de son calendrier mercredi soir, en accueillant les Mounties de l’Université Mount Allison à compter de 19h.