Les Ice Dogs se tournent vers leur ancien entraîneur pour sauver leur saison

Si le Canadien de Montréal a cru bon de réembaucher Michel Therrien et Claude Julien après les avoir congédiés, les Ice Dogs de Néguac ont bien le droit de les imiter en ramenant derrière le banc Daniel LeClair. Dix mois après avoir coupé les ponts avec le coloré entraîneur, Olivier Savoie a décidé de lui offrir une deuxième chance.

Le propriétaire et directeur général des Ice Dogs (0-6-0, 0 pt) explique sa décision par sa volonté de voir l’équipe jouer du meilleur hockey.

«Daniel est un gagnant et je suis confiant qu’il va réussir à ramener l’équipe à un meilleur niveau. C’est sûr que c’est un entraîneur flamboyant et que j’aimerais qu’il se calme à ce niveau, mais sinon il n’a que des qualités», assure Olivier Savoie.

Même s’il a demandé une période de réflexion, le principal intéressé indique n’avoir pas mis de temps à accepter l’offre des Ice Dogs.

«Ça me manquait, avoue LeClair. J’avais un sentiment de travail inachevé. J’aurais tellement aimé mieux progresser avec le club la première fois. Je crois au plan d’Olivier qui veut bâtir à long terme. En fait, nous n’avons pas le choix de développer nos jeunes si nous voulons avoir du hockey senior pour longtemps à Néguac.»

En 10 mois, le portrait de l’équipe a énormément changé souligne LeClair. La preuve, il ne reste plus qu’une dizaine de joueurs qui étaient là lorsqu’il a dirigé son dernier match en janvier.

«C’est une équipe différente et plus jeune, dit-il. Mon but à court terme est de rendre le club plus compétitif pour éviter les défaites de 12 à 1. J’ai continué de suivre les activités de l’équipe depuis mon départ et je veux que les gars soient plus affamés qu’ils ne l’ont démontré récemment. Je ne parle pas de gagner tous les matchs, mais bien de démontrer une attitude de gagnant. Je ne veux pas de tête basse. Je veux que les autres équipes aient le sentiment que ça ne sera pas facile de jouer contre nous.»

Daniel LeClair prend toutefois soin de préciser que les changements ne se feront pas en criant ciseau.

«Ça va se faire graduellement. Nous allons changer des trucs au fur et à mesure. J’aimerais entre autres que les gars acceptent de jouer un rôle. Si la force d’un tel joueur est de bien jouer défensivement, nous allons le mettre en situation de jouer selon sa force. Nous sommes dans le hockey senior, pas dans le hockey mineur. Moi, comme entraîneur, je ne demanderai jamais à un jouer de faire quelque chose que je le crois incapable de faire. Alors si tu n’es pas un marqueur de 50 buts, tu n’as pas d’affaire à jouer comme si tu en étais un», mentionne LeClair.

«J’ai confiance que ça va bien aller. Les gars savent qui je suis et ce que je veux. Maintenant, on va faire en sorte de tous tirer le traîneau dans la même direction», ajoute-t-il.

Les Ice Dogs disputeront deux parties à domicile en fin de semaine. Vendredi, ils accueilleront les Marchands de Shippagan (3-2-0, 6 pts), puis dimanche les Alpines de Tracadie (6-0-0, 12 pts) seront les visiteurs au Sportplex.

Dès vendredi, un nouvel attaquant viendra s’ajouter au groupe, soit le jeune Luke Silliker, qui n’est âgé que de 22 ans. En trois saisons avec le Thunder de Sunny Corner, dans la Ligue junior B du Nouveau-Brunswick, Silliker a inscrit pas moins de 61 buts et 126 points en 73 rencontres.

Oliver Savoie a par ailleurs confiance de ramener au bercail leur meilleur joueur des deux dernières campagnes, Kris Keating.

«Même si nous n’avons pas encore gagné un match, il n’y a personne qui a baissé les bras dans cette organisation, jure Savoie. Nous savons qu’il ne manque pas grand-chose pour être un club compétitif. Mais ça s’en vient.»

Un seul autre match est à l’affiche en fin de semaine dans la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur. Dimanche, les Navigateurs de Baie-Sainte-Anne (2-4-0, 4 pts) accueilleront les Acadiens de Caraquet (4-3-0, 8 pts).

Notons par ailleurs que le meilleur buteur du circuit après un mois d’activités est le défenseur Kevin Landry, des Alpines. En cinq duels, Landry montre non seulement un dossier de sept buts et six passes, mais ses 13 points lui permettent d’occuper le deuxième rang des meilleurs pointeurs du circuit derrière le meneur Yan Rail (5-13=18), des Acadiens.