Les Wildcats échappent trois fois l’avance et la victoire

Lourdement handicapés par l’absence de quatre joueurs réguliers, les Wildcats de Moncton ont baissé pavillon 5 à 4 devant les Screaming Eagles du Cap-Breton, mercredi soir au Centre Avenir.

C’est un but de Mitchell Balmas à mi-chemin en troisième période qui a fait pencher la balance en faveur des visiteurs (17-11-1-1, 36 points).

L’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst a laissé partir un tir des poignets qui a complètement menotté le gardien Charles-Antoine Lavallée.

Mathias Laferrière (13e et 14e) et Ryan Francis (4e et 5e) ont réussi les autres filets des gagnants.

Brady Pataki (8e), Adam Capanelli (5e), Alexander Khovanov (19e) et Mika Cyr (13e) ont répliqué pour la bande à Darren Rumble (21-8-2-0, 44 points) dans une cause perdante.

Mentions également les trois mentions d’aide du défenseur Jordan Spence dans la défaite.

Les Wildcats ont disputé cette rencontre sans Jakob Pelletier et Elliot Desnoyers, qui avaient des examens de niveau collégial au Québec, Gabriel Sylvestre (suspendu) et Jacob Hudson (blessé).

Ils avaient donc rappelé Jaden Mason, des Crushers de Pictou County (junior A) pour ce match.

Ce sont deux équipes qui vont bien présentement qui se sont affrontées mercredi.

Moncton affichait un rendement de 7-3 à ses 10 dernières sorties avant la rencontre, pendant que le Cap-Breton présentait un dossier de 7-2-1 pour la même période.

L’entraîneur-chef des Wildcats a reconnu que la chimie était absente en ce mercredi soir frigide.

Plusieurs de ses joueurs avaient effectivement l’air gelés par moments.

«Si vous demandez aux deux entraîneurs, vous allez constater qu’aucun des deux n’a aimé le match de son équipe. Nous nous sommes éloignés de notre style de jeu habituel. J’ai utilisé quelques joueurs plus souvent que d’habitude, mais ils ne nous ont pas donné le rendement qu’on espérait», explique-t-il, sans les nommer.

«On a tenté de faire des jeux avec trop de dentelle. On semblait jouer à celui qui donnerait la rondelle plus souvent à l’autre équipe. On aura un bon entraînement jeudi pour corriger tout ça.»

L’attaquant néo-brunswickois Anderson MacDonald effectuait un retour au jeu, après avoir raté près de six mois en raison d’une blessure au genou.

«Ça fait du bien d’être de retour, mais c’est une défaite difficile à digérer», raconte le numéro 91.

«C’est certain qu’avec mon retour et l’absence de plusieurs réguliers, la cohésion n’était pas la meilleure. Mais nous sommes encore près du sommet du classement et on doit rester positifs.»

Les Wildcats disputeront leur prochaine rencontre vendredi soir, alors qu’ils recevront la visite des Islanders de Charlottetown à compter de 19h.

L’équipe de Darren Rumble devrait alors présenter un alignement complet pour la première fois de la saison 2018-2019.

Une rare victoire des Sea Dogs

Un but de Robbie Burt (11) en prolongation a permis aux Sea Dogs de Saint-Jean (4-22-1, 11pts) de surprendre les Remparts de Québec (13-12-5, 31pts) , mercredi soir, devant 3858 spectateurs au Harbour Station de Saint-Jean.

Charlie DesRoches (7), Maxim Cajkovic (6) et Jérémie Poirier (2) ont marqué les autres buts de Saint-Jean.

Mikael Robidoux (1), Philipp Kurashev (16) et Matthew Grouchy (8) ont assuré la réplique de l’équipe dirigée par Patrick Roy.

Mikhail Denisov a mérité la victoire alors que Anthony Morrone a vu la défaite s’ajouter à sa fiche.

Le prochain match des Sea Dogs aura lieu vendredi à Halifax, contre les Mooseheads.