Cinq moments marquants du match Canadien-Avalanche

Voici cinq moments marquants du match entre le Canadien de Montréal et l’Avalanche du Colorado, mercredi, Pepsi Center.

Price donne le ton

L’Avalanche a obtenu rapidement deux occasions d’ouvrir le pointage, mais Matt Calvert et Matt Nieto se sont butés à Carey Price. Le gardien du Canadien a étiré le bras droit pour stopper le tir de Calvert avec son bâton après seulement 1:22 de jeu. Price a ensuite sorti la mitaine aux dépens de Nieto après 4:14 de jeu, quand il a dû rapidement se déplacer vers sa gauche pour frustrer l’attaquant de l’Avalanche.

La fin de la sécheresse

Le Canadien avait été incapable de profiter de ses 25 dernières occasions en avantage numérique, mais il a finalement mis fin à sa traversée du désert quand il a ouvert le pointage après 5:43 de jeu en première période. Quelques secondes après avoir été atteint par un tir de la pointe de Jeff Petry, Brendan Gallagher a habilement dévié la deuxième tentative du défenseur dans l’objectif. Le dernier but en avantage numérique du Tricolore remontait au 1er décembre, dans une victoire de 5-2 face aux Rangers de New York. Sa disette s’est étirée sur huit matchs.

Gaffe coûteuse de Price

Solide jusque-là, Carey Price a été la cause de son propre malheur sur la séquence qui a permis à l’Avalanche de créer l’égalité après 4:21 de jeu en deuxième période. Jordie Benn a été coupable d’un revirement en zone neutre, puis la rondelle est revenue vers Price, posté tout juste à côté de son poteau droit. Price a hésité avant de tenter une remise vers Shea Weber. Le hic, c’est que Nathan MacKinnon passait par là et a facilement intercepté la passe. MacKinnon a ensuite remis à Mikko Rantanen et le Finlandais a facilement déjoué Price, qui était hors position.

L’Avalanche ne perd pas de temps

Il n’a fallu que 35 secondes en troisième période pour voir l’Avalanche finalement prendre les devants et c’est encore le meilleur trio du circuit qui a trouvé le fond du filet. Nathan MacKinnon a contourné Jordie Benn à la droite de Carey Price et a remis le disque devant, là où passait Gabriel Landeskog. Price a stoppé le tir initial du capitaine de l’Avalanche, qui a toutefois marqué en frappant le retour au vol. L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, a contesté le but, croyant que Landeskog avait nui au travail de Price. Les reprises ont démontré un léger contact entre les deux, mais pas d’une intensité suffisante aux yeux des responsables de la LNH pour que le but soit annulé.

Autre bévue

Cherchant à augmenter la pression en fin de rencontre, le Canadien s’est finalement tiré dans le pied au moment de remplacer le gardien Carey Price par un attaquant supplémentaire. C’est à ce moment où il a commis un revirement à la ligne bleue de l’Avalanche et Price a fait demi-tour afin de stopper un tir qui aurait été vers une cage abandonnée. Le problème, c’est qu’un autre joueur avait déjà sauté sur la glace et les arbitres ont donc puni le Tricolore pour avoir eu trop de joueurs sur patinoire, mettant pratiquement fin aux espoirs des visiteurs de créer l’égalité.