Hockey senior: la Ligue Acadie-Chaleur pourrait prendre de l’expansion

Le gros dossier de 2019 dans la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur sera l’expansion. Si cette stratégie avait été refusée en 2018 afin de protéger la stabilité des clubs en place, les choses vont si bien cette saison que l’idée d’ajouter jusqu’à trois équipes sera discutée dès la mi-janvier.

À sa première campagne en tant que président, Charles Albert se dit comblé. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pour l’instant dans son circuit, malgré le retrait des Rameurs de la baie des Chaleurs en octobre.

Les matchs sont serrés et les foules sont bonnes. Les Alpines de Tracadie, les Acadiens du Grand Caraquet, les Marchands de Shippagan, les Navigateurs de Baie-Sainte-Anne et les Ice Dogs de Néguac sont responsables financièrement.

Son conseil d’administration fait un travail remarquable, précise-t-il, grâce à la présence d’hommes de hockey sérieux et responsables qui savent travailler en équipe.

Cette base solide permet donc à la LHSAC de songer sérieusement à agrandir son territoire. Déjà, des groupes du Restigouche et de Chaleur ont fait part au président de leurs intentions de joindre les rangs. Il semblerait également qu’il y ait un groupe intéressé dans le coin de Bouctouche.

Enfin, des amateurs de Richibucto aimeraient amener en permanence le calibre dans leur nouveau centre sportif. Les Navigateurs y ont disputé leurs deux derniers matchs à domicile devant de très bonnes foules, au point où la direction a choisi de terminer sa saison locale là-bas, même si cela cause un froid avec la direction de centre de Baie-Sainte-Anne.

«Nous avons cinq équipes et on aimerait en ajouter deux ou trois. Huit serait un bon chiffre. Ce sera aux équipes déjà en place à décider. Une expansion ne se fera pas au détriment des formations actuelles», explique Charles Albert.

Les responsables du Restigouche communiquent régulièrement avec le président pour savoir où en est rendu ce dossier. Dans Chaleur, un nouveau groupe aurait déjà amassé l’argent pour faire fonctionner l’équipe à Petit-Rocher. Du côté de Lamèque, la question du territoire couvert par l’école Marie-Esther de Shippagan, dans lequel pige les Marchands, semble causer problème. À Bouctouche, un groupe aurait démontré de l’intérêt, mais la LHSAC n’a encore rien eu de concret de ce côté.

Le président prévoit une décision finale en mai.

Si l’expansion est plausible, c’est parce que le circuit démontre qu’il est solide. Tellement en fait que M. Albert trouve ce travail plus facile que prévu.

«On m’avait raconté des histoire rock n’ roll sur le hockey senior. Mais notre ligue va bien. Auparavant, on pouvait voir des matchs joués à huit ou neuf joueurs. Cette année, nous avons des joueurs en masse dans chaque partie et même si certains clubs semblent plus forts, on remarque que les pointages sont serrés récemment. Les équipes ont jusqu’au 15 janvier pour signer des joueurs et ça va augmenter la compétition», prétend-il, en soulignant la grande discipline observée par les joueurs depuis le début de la campagne.

Une campagne qui se fait notamment remarquer par les Alpines de Tracadie, auteurs d’une fiche parfaite de 12-0-0 à la mi-saison, par la lutte pour le deuxième rang entre les Acadiens du Grand Caraquet (8-4-0) et les Marchands de Shippagan (7-4-1), ainsi que par les ennuis sur la patinoire des Navigateurs de Baie-Sainte-Anne (2-8-1) et des Ice Dogs de Néguac (1-11-1).

«Ce qui survient avec les Alpines est bon en un sens, croit M. Albert. Les autres équipes font tout ce qu’elles peuvent pour arriver à les battre. On le constate, car Tracadie a eu besoin de la prolongation deux fois pour gagner en décembre. Caraquet-Shippagan est une belle rivalité. Quant à Néguac et Baie-Sainte-Anne, ça ne m’inquiète pas du tout. À Néguac, on voulait donner un endroit à jouer aux jeunes après leur hockey mineur. Les Navigateurs vont gagner plus souvent après les Fêtes, surtout qu’ils joueront devant de meilleures foules à Richibucto. On va avoir une belle fin de saison.»

Afin de bien clore 2018, cinq matchs sont à l’horaire en fin de semaine. Vendredi, Shippagan sera à Caraquet et Baie-Sainte-Anne à Néguac, dès 20h. Samedi, les Alpines rendront visite aux Marchands (19h), alors que dimanche, Néguac se rendra à Baie-Sainte-Anne à 16h, suivi du duel Acadiens-Alpines à Tracadie à 19h.