Les 20 joueurs du N.-B. qui ont marqué la LHJMQ

Le gardien Jake Allen, les défenseurs Luc Bourdon et Philippe Myers, de même que les attaquants Sean Couturier, Patrice Cormier et Everett Sanipass, sont les joueurs qui ont reçu le plus de votes à leur position respective selon un concours lancé auprès de 45 experts, dont la mission était de trouver les 20 joueurs qui méritaient de figurer parmi l’équipe d’étoiles des Néo-Brunswickois ayant évolué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec au cours de ses 50 ans d’histoire.

Devant les buts, Allen (Fredericton) a obtenu la grâce de 44 des 45 votants. Il est accompagné dans l’équipe de son réserviste Cédrick Desjardins (Edmundston), qui a reçu 32 voix. Yannick DeGrâce (Shippagan) a pris la troisième place avec 13 voix.

Allen, l’actuel gardien numéro un des Blues de St. Louis, a connu une belle carrière junior avec les Fog Devils de St. John’s, le Junior de Montréal et les Voltigeurs de Drummondville.

Allen a connu sa meilleure saison en 2009-2010 en mettant la main sur le trophée Jacques-Plante et en se taillant une place dans la première équipe d’étoiles du circuit. Cette saison-là, il a aussi remporté le trophée du meilleur gardien de la Ligue canadienne de hockey, en plus de se retrouver au sein de la première équipe d’étoiles de la LCH. Enfin, il a aidé le Canada à mettre la main sur une médaille d’argent au Championnat mondial junior.

Desjardins, pour sa part, a porté les couleurs de l’Océanic de Rimouski et des Remparts de Québec. Après avoir aidé l’Océanic à remporter la Coupe du Président en 2005, il a fait encore mieux l’année suivante en conduisant les Remparts à la conquête de la Coupe Memorial.

En défensive, c’est sans surprise que Luc Bourdon (Shippagan) a dominé tous ses confrères en apparaissant sur 43 des 45 bulletins de vote. De son côté, Philippe Myers (Dieppe) a obtenu l’approbation de 38 votants.

Les quatre autres arrières de l’équipe des 50 ans d’histoire sont dans l’ordre James Sanford (Alma) et Nathan Beaulieu (Quispamsis), avec 34 voix chacun, ainsi que Guy Dupuis (Memramcook) et Kevin Gagné (Edmundston), avec 25 voix chacun.

Jean-Claude Sawyer (Saint-Jean, 15 voix), Matt Murphy (Fredericton, 11), Justin Haché (Petit-Rocher, 9) et Pierre Durepos (Shediac, 9) complètent le top 10.

Bourdon a connu beaucoup de succès sur la scène internationale lors de son passage dans la LHJMQ, lui qui a mené le Canada à deux conquêtes de la médaille d’or (2006, 2006) au Championnat mondial junior, en plus d’être choisi au sein de la première équipe d’étoiles du tournoi en 2006.

Il a de plus été choisi le meilleur défenseur du Mondial U-18 en menant le Canada à une médaille d’argent en 2005. Ajoutez à cela une Coupe du Président avec les Wildcats de Moncton au printemps de 2006. Outre les Wildcats, Bourdon a également porté les couleurs des Foreurs de Val-d’Or et des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Myers, lui, a disputé quatre saisons avec les Huskies de Rouyn-Noranda. En 2015-2016, le Dieppois a mené le club à la conquête de la Coupe du Président, tout en étant choisi dans la première équipe d’étoiles. Il avait aussi dominé la LHJMQ au chapitre du différentiel (+52). En janvier 2017, il faisait partie de l’équipe canadienne qui a mis la main sur une médaille d’argent au Mondial junior.

Sanford, de son côté, a connu beaucoup de succès au début des années 2000 avec les Tigres de Victoriaville et les Wildcats de Moncton. Sa plus grande réalisation est d’avoir réussi trois saisons consécutives avec plus de 50 points. Seulement trois autres défenseurs ont réussi cet exploit depuis la saison 2000-2001, soit Aaron Johnson, Mathieu Dumas et Nikolas Brouillard.

Beaulieu, qui est né en Ontario mais qui a complété son hockey mineur au Nouveau-Brunswick, a remporté une coupe Memorial (2011) et deux coupes du Président (2011, 2012) au cours de ses quatre campagnes avec les Sea Dogs de Saint-Jean. Il a aussi été choisi au sein de la deuxième équipe d’étoiles de la LHJMQ en 2011-2012.

Dupuis, l’un des meilleurs arrières dans l’histoire des Olympiques de Hull (aujourd’hui Gatineau), a aidé son équipe à mettre la main sur la coupe du Président en 1988 et il a été choisi dans la deuxième équipe d’étoiles de la LHJMQ en 1988-1989.

Enfin, Gagné a, comme Beaulieu, marqué l’histoire des Sea Dogs avec un coupe Memorial et deux coupes du Président. Il a toutefois connu sa meilleure saison en 2012-13 avec l’Océanic en remportant le trophée Émile-Bouchard (meilleur défenseur) et en étant choisi au sein de la première équipe d’étoiles du circuit.

Chez les attaquants, Sean Couturier (Bathurst) a été de loin le favori du panel d’experts avec 43 voix sur une possibilité de 45.

Patrice Cormier (Cap-Pelé, 38), Everett Sanipass (Elsipogtog, 37), Alex Saulnier (Cap-Pelé, 31), Allain Saulnier (Cap-Pelé, 31), Andrew McKim (Saint-Jean, 29), Gordie Dwyer (Dalhousie, 28), Rick Bowness (Moncton, 27), Yvon Vautour (Saint-Jean, 24), Dean Ouellet (Saint-Hilaire, 23), Zack Phillips (Fredericton, 22) et Kelsey Tessier (Dieppe, 20) ont également obtenu l’aval des voleurs dans le groupe des 12 attaquants.

John LeBlanc (Campbellton, 17), Todd Sparks (Edmundston, 17), Dominic Noël (Lamèque, 16), Mathieu Melanson (Shediac, 15), Peter Trainor (Fredericton, 12), Sid Veysey (Woodstock, 10) et Brett Lutes (Riverview, 10) sont les seuls autres attaquants à avoir obtenu au moins 10 voix.

Couturier, le seul Néo-Brunswickois à avoir déjà remporté un championnat des pointeurs dans la LHJMQ (96 points en 2010-2011), a remporté une coupe du Président avec les Voltigeurs de Drummondville en 2009.

Enfin, il a été choisi le joueur le plus utile de la LHJMQ (Trophée Michel-Brière) en 2010-2011. Choisi en première ronde (8e au total) par les Flyers de Philadelphie en 2011, il a représenté le Canada au championnat mondial junior la même année.

Cormier, lui, s’est particulièrement illustré avec l’Océanic de Rimouski ainsi qu’avec Équipe Canada lors de ses deux participations au Championnat mondial junior (2009, 2010). Il a aussi brièvement fait partie de l’organisation des Huskies de Rouyn-Noranda. Les Devils du New Jersey l’ont choisi en deuxième ronde (54e au total) lors de l’encan de 2008.

Pour ce qui est Sanipass, les plus vieux se souviennent de ses habiletés offensives et de son jeu physique. En fait, il a probablement été le meilleur attaquant de puissance développé au Nouveau-Brunswick. Juste pour vous donner une petite idée, il a accumulé pas moins de 68 buts, 120 passes et 188 points en 115 matchs, séries éliminatoires comprises, lors de ses deux dernières campagnes dans la LHJMQ, tout en purgeant un total de 604 minutes au cachot. Outre les Canadiens junior de Verdun, il a aussi porté les couleurs des Bisons de Granby. Les Blackhawks de Chicago l’ont sélectionné au 14e rang lors du repêchage de 1986. Certains se souviennent probablement de sa participation au Championnat mondial junior de 1987, où le Canada a été disqualifié à la suite d’un bagarre générale avec la Russie.

Les frères Saulnier ont marqué l’histoire des Wildcats de Moncton en y disputant quatre saisons (2009 à 2013) au cours desquelles ils ont compilé à eux deux 560 points (201-359) en 573 rencontres, séries éliminatoires incluses. Ils ont remporté la coupe du Président au printemps de 2010.

Andrew McKim domine toutes les catégories offensives par un joueur du Nouveau-Brunswick avec 171 buts, 211 passes et 382 points en 270 matchs de saison régulière. Il est aussi le seul joueur avec Sean Couturier à avoir été choisi le joueur le plus utile.

S’il n’a jamais été le joueur le plus talentueux, Gordie Dwyer a néanmoins connu une belle carrière au cours de ses quatre saisons dans la LHJMQ avec les Olympiques de Hull, le Titan du Collège Français de Laval, les Harfangs de Beauport, les Voltigeurs de Drummondville et les Remparts de Québec. Il a remporté la coupe du Président avec les Olympiques en 1995.

Tous les maniaques de hockey ont déjà entendu parler de Rick Bowness, mais peu savent qu’il est un Néo-Brunswickois et qu’il a été une vedette de la LHJMQ dans la première moitié des années 1970. À la même époque, Yvon Vautour faisait aussi beaucoup parler de lui dans l’uniforme du National de Laval.

Dean Ouellet fait pour sa part définitivement partie des meilleurs joueurs à avoir endossé l’uniforme des Screaming Eagles du Cap-Breton. En 291 parties, en comptant les matchs éliminatoires, Ouellet a obtenu 122 buts et 178 passes pour 300 points.

Bien qu’il ait joué dans l’ombre des Jonathan Huberdeau, Nathan Beaulieu et Tomas Jurco avec les Sea Dogs de Saint-Jean, Zack Phillips n’en a pas moins été un joueur important. Il a à son crédit deux coupes du Président et une coupe Memorial.

Enfin, Kelsey Tessier a fait montre de tout son talent pendant quatre saisons dans la deuxième moitié des années 2000. D’abord avec les Remparts de Québec, puis ensuite avec les Wildcats de Moncton, avec qui il a mis la main sur la coupe du Président en 2010.