Étoiles de la LHJMQ: Kevin Gagné dans une classe à part

Une coupe Memorial, deux coupes du Président, un trophée Émile-Bouchard remis au meilleur défenseur et une sélection au sein de la première équipe d’étoiles. Avec un tel curriculum vitae, tout le monde sera d’accord pour dire que Kevin Gagné ne l’a pas volé sa place dans l’équipe de rêve néo-brunswickoise des 50 ans de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

D’autant plus que le hockeyeur d’Edmundston fait partie d’un petit groupe de trois défenseurs du Nouveau-Brunswick qui sont parvenus à réaliser une saison d’au moins 70 points dans la LHJMQ. Les deux autres sont Jean-Claude Sawyer et Guy Dupuis.

Gagné est évidemment enchanté de cette marque de reconnaissance. Âgé aujourd’hui de 26 ans, il évolue depuis 2015 en Suède après un séjour de deux ans à Norfolk, dans la Ligue américaine.

«C’est un très bel honneur de me retrouver au sein de ce groupe, dit-il. Quand tu regardes la composition de cette équipe, ce sont tous des joueurs qui ont connu de belles carrières. Et nous pourrions aussi argumenter longtemps au sujet de plusieurs autres joueurs qui n’ont pas eu le nombre de votes suffisants. C’est donc spécial d’avoir été choisi.»

Gagné, qui a disputé 300 matchs de saison régulière avec les Sea Dogs de Saint-Jean et l’Océanic de Rimouski, a compilé 39 buts et 134 passes pour 173 points. Il a ajouté cinq filets et 20 mentions d’aide en 47 duels éliminatoires. Il dit que les exploits d’autres Néo-Brunswickois avant lui l’ont convaincu qu’il avait le droit de rêver.

«Quand je suis arrivé dans la ligue, je savais déjà ce que des gars comme Luc Bourdon, James Sanford, Mathieu Labrie et Jean-Claude Sawyer avaient accompli. À mes yeux, ils étaient de bons exemples comme quoi un défenseur du Nouveau-Brunswick pouvait atteindre la LHJMQ et y connaître du succès», révèle-t-il.

En 2012-2013, à sa cinquième et dernière campagne dans le circuit, saison partagée entre les Sea Dogs et l’Océanic, Gagné a connu ses meilleurs moments au niveau individuel avec 17 buts et 54 passes pour 71 points. Des chiffres qui lui ont permis d’être choisi le défenseur par excellence de l’année et de figurer dans la première équipe d’étoiles du circuit.

«J’ai toujours eu confiance en mes habiletés de pouvoir connaître du succès dans la LHJMQ. J’avais donc l’espoir de réussir une telle saison. Par contre, ce serait faux de dire que je le savais que ça allait arriver. Il y a beaucoup de facteurs qui doivent tomber en place pour connaître du succès. Moi, j’ai été chanceux d’être entouré de bons coéquipiers dans les deux équipes et d’avoir eu deux groupes d’entraîneurs qui avaient une grande confiance en moi», ajoute le choix de deuxième tour des Sea Dogs en 2008, le 32e au total.