Le Titan poursuit sa métamorphose avec «une grosse acquisition»

Le Titan d’Acadie-Bathurst a été passablement actif au cours des dernières heures avec trois autres transactions. La métamorphose de l’équipe de Mario Durocher risque de se poursuivre jusqu’au 6 janvier.

Après avoir acquis le défenseur Jack Tucker des Wildcats de Moncton le 29 décembre, le directeur général Sylvain Couturier est allé chercher un de ses anciens coéquipiers mercredi.

Le Titan a fait l’acquisition de l’attaquant âgé de 16 ans Nicolas Kingsbury-Fournier des Remparts de Québec, en retour d’un choix de deuxième tour en 2019.

En 28 rencontres cette saison, le joueur québécois présentait un dossier de 3-2=5.

«La semaine dernière, avant qu’il ne soit échangé à Québec, je pensais avoir fait une bonne offre pour lui aux Wildcats. C’est un gars qu’on aimait bien. On aurait bien voulu le repêcher en juin, mais on ne peut pas tous les avoir», raconte le grand patron du Titan.

«C’est un gros bonhomme qui a des bonnes mains et il est dans le groupe d’âge qu’on cible pour relancer l’équipe. C’est une grosse acquisition pour nous», ajoute Couturier.

«Tout le monde sait où on est au classement et on veut s’assurer que nos jeunes vont jouer et vont progresser. Chaque joueur doit mériter son temps de glace, mais j’ai confiance que Nicolas va nous en donner.»

Le Titan a aussi expédié l’attaquant Liam Murphy (20 ans) aux Saguenéens de Chicoutimi, en retour du vétéran ailier Jesse Sutton, également un patineur âgé de 20 ans.

Le joueur américain avait demandé de changer d’air et la direction de l’équipe a exaucé son souhait.

«On avait discuté avec lui et il voulait essayer autre chose. On a donc essayé de l’accommoder. On est très content de pouvoir mettre la main sur un gars comme Jesse Sutton. C’est le genre d’échange qui sera bon pour les deux équipes», explique Sylvain Couturier.

Cette saison, Sutton affiche un rendement de 11-12=23 en 34 rencontres.

«C’est un gars qui a beaucoup de vitesse, qui peut jouer autant en avantage qu’en désavantage numérique. À 20 ans, c’est un joueur d’expérience et ce sera un bon atout pour nous autres.»

Le Titan a finalement troqué le défenseur âgé de 19 ans Louis Tardif fils aux Remparts de Québec, en retour d’un choix de sixième tour en 2021.

«On n’était pas capable de l’accommoder avec l’école. C’est un gars qui étudie en sciences et ça lui prenait des laboratoires. C’est quelque chose qui n’était pas faisable pour nous. C’est un gars qu’on aimait bien, mais les études passent en premier.»