Jérémie Hébert: «J’ai toujours voulu jouer à Moncton»

Quand il était ti-cul, Jérémie Hébert se promenait fièrement avec un gilet des Wildcats que lui avait offert son idole Adam Pineault. Aujourd’hui, c’est avec le véritable chandail des Wildcats que le joueur acadien va sauter sur la patinoire du Centre Avenir.

Le patineur originaire de Moncton a été acquis du Drakkar de Baie-Comeau, dimanche à la limite de la période des transactions dans la LHJMQ.

En retour, la formation québécoise hérite d’un choix de sixième tour en 2019.

Et comme il a gardé contact avec Pineault au fil des ans, c’est avec une fébrilité évidente qu’il s’apprêtait à lui envoyer un message texte, dimanche soir, pour lui annoncer la grande nouvelle.

«Je consultais les dernières mises à jour des transactions sur le site de la LHJMQ et j’ai vu mon nom apparaître. Tout de suite après, j’ai eu un appel de Steve Ahern (le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau) qui me disait que je venais d’être échangé à Moncton», raconte le défenseur âgé de 17 ans.

«J’étais vraiment content. C’était vraiment un sentiment incroyable. J’ai toujours suivi les Wildcats quand j’étais plus jeune. J’ai eu des idoles qui étaient dans l’équipe, et maintenant, c’est moi qui suis rendu là. La prochaine étape de ma vie, c’est de me présenter à Moncton», mentionne également l’athlète de 5 pieds 6 pouces et de 160 livres.

«C’est un rêve qui se réalise. J’ai toujours voulu jouer à Moncton. C’est certain que j’aurais adoré me faire repêcher par eux, mais j’ai vécu une belle expérience à Baie-Comeau et c’est un vrai miracle de me faire échanger aux Wildcats.»

Le jeune Hébert avait bien hâte d’annoncer la grande nouvelle à son ami Adam Pineault.

Cette belle amitié remonte au milieu des années 2000, quand le joueur américain dominait la LHJMQ.

«Je me souviens d’avoir visité le vestiaire et c’est le premier qui m’a accueilli. Il m’a donné son bâton, ses gants et un chandail des Wildcats. On a toujours gardé contact depuis ce temps. Il faut que je lui envoie un message pour lui dire que je suis ses traces à Moncton.Il va sûrement être très content pour moi.»

Le directeur général Ritchie Thibeault a confirmé que Jérémie Hébert terminera la saison avec les Timberwolves de Miramichi.

Sauf qu’il deviendra un joueur affilié, ce qui lui permettra de s’entraîner avec les Wildcats et de jouer quelques parties d’ici la fin de la saison.

Peu importe le défi qu’on lui proposera, il sera prêt.

«Je veux me faire une place dans l’équipe et jouer, que ce soit cette saison ou l’an prochain. J’espère me faire rappeler pour quelques parties avec les Wildcats dès cette année.

Je suis un défenseur offensif. J’aime avoir la rondelle. Je me vois comme un quart-arrière et être un général défensivement. J’aime beaucoup me lancer en attaque et c’est vraiment ça que je vais essayer d’apporter à Moncton», souligne l’arrière originaire de Moncton.

«Je dois augmenter ma vitesse. C’est un peu plus lent dans le junior A et je dois vraiment augmenter la vitesse de mon jeu et la rapidité de mes passes.»

Hébert, un choix de sixième ronde (103e) du Drakkar en juin 2017, affiche un rendement de 2-6=8 en 28 parties avec Miramichi cette saison.

Il a disputé 30 rencontres avec le Drakkar en 2017-2018, présentant une fiche de 0-2=2.