Les Wildcats croient avoir comblé leurs besoins les plus pressants

Le directeur général des Wildcats de Moncton, Ritchie Thibeau, affirme avoir comblé les besoins les plus pressants de son équipe lors de la dernière période des transactions de la LHJMQ. Ce sera maintenant aux nouveaux visages de lui donner raison.à

Depuis les Fêtes, les défenseurs Jack Tucker et Simon Le Coultre, de même que les attaquants Anderson MacDonald et Nicolas Kingsbury-Fournier ont quitté la cage.

Ils ont été remplacés par les arrières Christian Huntley, Aleksi Anttalainen et Jérémie Hébert, ainsi que par l’attaquant Charles-Antoine Giguère.

Un bilan positif, selon Thibeau.

«On est très satisfait de ce qu’on a fait. On a atteint notre but. On ne voulait pas changer toute l’équipe et tout risquer pour aller jusqu’au bout. Notre objectif était de nous assurer d’avoir assez d’atouts dans le futur, de ne pas hypothéquer l’avenir, tout en s’améliorant un peu, avec notamment plus d’expérience», explique-t-il.

«La blessure à Simon Le Coultre nous a aussi forcés à faire un échange qu’on ne voulait pas faire. Mais on voulait nous assurer que notre défensive soit solide pour le  reste de la saison.»

Il se dit particulièrement fier de l’acquisition de Christian Huntley.

«C’est un gars qui a de l’expérience et qui bouge bien la rondelle. On espère qu’il  pourra jouer sur notre deuxième groupe en avantage numérique. C’est aussi très possible qu’il soit un de nos joueurs de 20 ans l’année prochaine (avec Mika Cyr et Jeremy McKenna). C’est un joueur qu’on surveille depuis longtemps et qu’on aime beaucoup», affirme-t-il.

«J’ai été chercher un autre défenseur parce que j’ai peur que Jonathan Aspirot et Jeremy McKenna fassent le saut chez les  professionnels. Je veux vraiment avoir un défenseur âgé de 20 ans en 2019-2020. L’acquisition de Huntley nous donne cette assurance-là. En attaque. Il y aura Adam Capanelli qui sera dans la lutte. Ça nous donne plusieurs options.»

Ritchie Thibeau affirme également que Charles-Antoine Giguère deviendra un élément important de l’équipe en séries.

«C’est un gars qui peut jouer avec des attaquants de talent comme Alexander Khovanov. C’est un joueur qui patine bien et qui a des bonnes mains. On pense qu’il sera un très bon compliment à nos meilleurs joueurs. Je pense qu’il va se promener entre la deuxième et la troisième ligne», mentionne celui qui est aussi directeur du recrutement des Wildcats.

«Il a également beaucoup d’expérience en séries et je pense que c’est à cette période de l’année qu’il va jouer son meilleur hockey.»

Selon Thibeau, le jeune Jérémie Hébert cadre bien dans les plans de l’équipe pour le futur.

«Il nous donne de la profondeur en défensive. C’est un gars qu’on a vraiment aimé cette saison. Il joue très bien dans le junior A. En fait, je dirais qu’il est presque trop bon pour évoluer à ce niveau», soutient-il.

«Comme j’ai échangé Jack Tucker, qui est un jeune défenseur, je voulais un autre jeune qui sera là pour nous aider l’an prochain. On va perdre Gabriel Sylvestre, notre joueur européen (Anttalainen) et peut-être Aspirot. On pense qu’Hébert sera dans le groupe qui se battra pour un poste.»

«Il va venir s’entraîner avec nous, et si on a besoin de lui, il sera proche.»

Quant à Anttalainen, le directeur général par intérim avance qu’il sera un remplaçant adéquat pour Simon Le Coultre, dont la saison est terminée en raison d’une blessure à l’épaule.

«On s’est vraiment ennuyé de Le Coultre pendant qu’il était au championnat mondial de hockey junior (il a représenté la Suisse). On avait besoin de quelqu’un pour écouler des pénalités et jouer contre les meilleurs joueurs des autres équipes. Anttalainen va nous amener exactement ça. Il n’est pas gros, mais c’est un joueur très physique. C’est le genre de joueur qui est très difficile à affronter et c’est ça qui nous manquait.»