Le Blizzard capable du meilleur comme du pire

Même s’il dispute du bon hockey depuis quelques semaines, le Blizzard d’Edmundston est parfois le sujet de crampes au cerveau qui mène à des dégelées comme ç’a été le cas récemment face aux Western Capitals de Summerside (9 à 1) et aux Tigres de Campbellton (6 à 3). C’est pourtant ce même club qui, dans la même période, s’est payé un festin de 8 à 5 devant les Mariners de Yarmouth, les meneurs du classement général.

Un problème de constance? C’est la question qui a été posée Logan Johnston avant le départ de l’équipe pour une série de trois matchs en trois soirs en sol néo-écossais. Sans dire ouvertement que l’équipe pourrait fournir un effort plus constant, le capitaine du Blizzard a tenu à rappeler qu’il existe une réelle parité dans la Ligue de hockey des Maritimes.

«À l’évidence, n’importe qui peut battre n’importe qui dans cette ligue», affirme Johnston, qui est le quatrième meilleur pointeur du circuit avec une récolte de 44 points (18-26) en 30 parties.

«L’un de nos principaux objectifs est de trouver une façon de livrer chaque soir un effort de 60 minutes. Nous avons beaucoup de talent et pour ma part j’aborde chaque match avec la ferme conviction de gagner», confie le vétéran âgé de 20 ans.

Le Blizzard entame sa série de trois matchs dès jeudi soir, au Lunenburg County Lifestyle Centre de Bridgewater, en rendant visite aux Lumberjacks de South Shore, une équipe qu’il n’avait pas encore affrontée cette saison.

«Les Lumberjacks ont une bonne équipe, mais je suis certain que si nous respectons notre plan match et que nous jouons en équipe pendant 60 minutes nous allons l’emporter. En fait, cette façon de faire est aussi bonne pour nos deux autres parties dans le voyage», indique le natif de Fredericton.

Notons que le Blizzard sera au Mariners Centre de Yarmouth, vendredi, puis au Kings Mutual Century Centre de Berwick, samedi, afin de se mesurer respectivement aux Mariners de Yarmouth et aux Wildcats de Valley.

Les Aces dans une bonne passe

Deux équipes qui montrent des fiches négatives connaissent par ailleurs de bons moments dans la LMH. Il y a évidemment les Weeks Crushers de Pictou, qui viennent de signer six victoires consécutives. Mais il ne faudrait pas oublier aussi les Aces de St. Stephen qui ont remporté cinq de leurs neuf derniers duels. Et leur tableau de chasse pendant cette séquence comprend les Wildcats de Valley, les Tigres de Campbellton et le Blizzard d’Edmundston.

«Je crois que notre défaite de 3 à 2 contre les Bearcats de Truro, samedi, s’est avérée pour nous un bon wake up call, révèle le défenseur Jacob Lévesque. Ça nous a fait réaliser à quel point il était important de jouer un match complet de 60 minutes sans avoir de relâchement et peu importe le pointage.»

«Dès le lendemain, contre les Wildcats (gain de 3 à 1), nous avons suivi notre plan de match et nous avons profité des revirements dont nous avions besoin», explique le Dieppois de 19 ans.

Jeudi soir, les Aces auront une autre grosse commande en rendant visite aux Western Capitals de Summerside au Credit Union Place. Lévesque est d’avis que les choses devraient continuer à bien aller.

«Nous sommes bien reposés et nous avons profité des trois derniers jours pour nous préparer en vue de ce match. Nous voulons tout simplement aller chercher une autre victoire. Bien sûr, il faudra jouer du hockey structuré contre Summerside et il sera important de batailler fort dans les coins pour gagner le contrôle de la rondelle. Mais je crois que tous les gars sont prêts, tant physiquement que mentalement», assure Jacob Lévesque.

Mentionnons que les Aces complèteront leur week-end en accueillant les Tigres, samedi, au Garcelon Civic Centre.