Jeux du Canada: été comme hiver pour Jérémy Leigh

Un jeune athlète de Campbellton pourra bientôt dire qu’il a participé tant au Jeux d’hiver du Canada d’hiver qu’à ceux d’été, et ce, dans trois disciplines différentes.

Les Jeux d’hiver du Canada auront lieu du 15 février au 3 mars à Red Deer en Alberta.

Biathlète et fondeur du club Les Aventuriers de Charlo, Jérémy Leigh sera de la délégation néo-brunswickoise dans ces deux disciplines. Puisqu’elles auront lieu à une semaine d’intervalle, c’est donc dire que le jeune Restigouchois vivra à fond les deux semaines que dureront les jeux.

Jérémy Leigh – Crédit Ski NB

Élève de 11e année à la polyvalente Roland-Pépin de Campbellton, il célébrera son 17e anniversaire dans deux semaines. Il ski depuis plusieurs années. La transition vers le biathlon s’est faite d’elle-même.

«Ce sont deux sports qui se ressemblent beaucoup, alors tant qu’à skier, aussi bien tirer également», souligne le jeune homme.

S’il excelle en biathlon et en ski de fond, ce n’est toutefois pas dans ces disciplines qu’il s’est d’abord démarqué, mais plutôt en natation. La nage lui a d’ailleurs valu une participation aux derniers Jeux d’été du Canada qui ont eu lieu à Winnipeg en 2017.

«Je suis quelqu’un de sportif et j’aime toucher un peu à tout, à différents sports. Je pratique la natation depuis des années et ça m’a apporté jusqu’aux Jeux du Canada. J’ai adoré mon expérience si bien que j’ai décidé de me concentrer davantage sur le ski de fond, de sorte à pouvoir faire aussi l’équipe des Jeux d’hiver. Et ça a fonctionné», explique celui qui sera bientôt l’un des rares athlètes de la délégation à pouvoir se targuer d’avoir participé aux Jeux d’été et d’hiver.

De son propre aveu, la natation l’a beaucoup aidé à se tailler une place aux Jeux d’hiver.

«La natation fait appel à tes muscles oui, mais elle développe surtout tes capacités cardiovasculaires et ton endurance. Avec les années, je me suis bâti une bonne endurance, si bien que j’ai pu me concentrer davantage sur ma technique au ski ainsi que mon tir plutôt qu’à courir après mon souffle», indique-t-il, disant continuer de nager régulièrement à la piscine de Campbellton.

Comme c’est la coutume, il prendra part à Red Deer à l’ensemble des épreuves présentées dans ces deux disciplines. Comment anticipe-t-il les prochains jeux?

«Je ne me suis fixé aucun objectif, sinon celui de faire de mon mieux et de profiter au maximum de l’expérience qui m’est offerte. Lors des Jeux d’été en natation, j’ai vu comment la compétition était relevée lorsqu’on se frotte aux autres provinces, surtout celles beaucoup plus populeuses comme le Québec et l’Ontario qui produisent des athlètes de très haut niveau. C’est la même chose pour les disciplines d’hiver. Aussi, dans mon cas, je vais rivaliser avec des athlètes de 20-21 ans au biathlon et jusqu’à 23 ans en ski de fond. Je dois être réaliste dans mes attentes», dit-il.

Frère et sœur

À la différence de Winnipeg, Jérémy ne sera pas le seul athlète de la famille à prendre part aux Jeux de Red Deer. Sa jeune sœur, Anika (Leigh), sera également du voyage. Âgée de 15 ans, elle s’est qualifiée sur l’équipe provinciale de ski de fond.

«Elle aurait probablement pu se classer sur l’équipe féminine de biathlon également, mais il y a une restriction au niveau de l’âge», explique le grand frère.

Anika Leigh – Crédit Ski NB

«Aller aux Jeux en famille, avec ma sœur, ce sera certainement une belle expérience. C’est plaisant de savoir qu’on va partager cela ensemble. Et de savoir qu’on va là avec une personne familière, c’est rassurant en quelque sorte», relate-t-il.

Il précise bien connaître les autres membres des équipes provinciales de biathlon et de ski de fond.

«Les équipes de ski de fond et le biathlon ne sont pas très grandes, c’est comme une petite famille. Et puis plusieurs viennent s’entraîner ici à Charlo – où les installations en biathlon sont superbes –, on a la chance de se rencontrer quand même régulièrement», soutient Jérémy.

Le doyen

Un autre athlète se démarque par ailleurs au sein de l’équipe de ski de fond du Nouveau-Brunswick. Doyen de celle-ci à 23 ans, Vincent Leclair, de Balmoral, en sera pour sa part à sa troisième participation aux Jeux d’hiver du Canada. Il fut des éditions d’Halifax (2011) et de Prince George (2015). Il compte également à son actif six participations aux Championnats canadiens et a remporté six Coupes Championnat du Nouveau-Brunswick.

Vincent Leclair – Crédit Ski NB

Son objectif à Red Deer est de terminer parmi les 25 premiers fondeurs en longue distance style classique.

«Trois participations à des Jeux du Canada dans la même discipline, c’est assez rare, il faut l’avouer. Et j’ai été chanceux, car la limite d’âge va changer pour les prochains Jeux d’hiver en ski de fond. S’ils avaient été en vigueur, je n’aurais pu me qualifier. Ces jeux-ci seront mes derniers», mentionne le fondeur.

Et tout comme pour Jérémy et Anika, les Jeux d’hiver du Canada sont une affaire de famille pour les Leclair. En 2015, Vincent a eu la chance de faire la compétition en compagnie de son plus jeune frère, Alexandre. Il pourra maintenant prendre part aux Jeux avec le dernier du trio fraternel, François, qui a réussi à intégrer l’équipe de biathlon.

«On va tous les deux aux Jeux, mais, malheureusement, on va se manquer d’une semaine, car nous ne sommes pas dans la même discipline. Mais on va quand pouvoir dire qu’on y est allé tous les deux…et tous les trois si on compte Alexandre aussi. C’est un bel accomplissement pour nous trois», indique-t-il.

Et par-dessus tout, sa mère Linda Bérubé-Leclair (gérante de l’équipe de ski de fond) et son père Marc (technicien de fartage) seront également de la délégation qui ira à Red Deer.