Athlétisme: trois podiums pour Jean-Luc Bastarache

Jean-Luc Bastarache a volé la vedette samedi lors de la rencontre annuelle Ouverte Jump Start présentée au Stade Vance-Toner du Ceps Louis-J.-Robichaud de l’Université de Moncton avec une récolte de trois podiums.

L’athlète originaire de la Nouvelle-Écosse a remporté les grands honneurs de la course du 60m haies, en plus de mériter l’argent au saut à la perche et le bronze au saut en hauteur.

Emmanuel Zangio a pour sa part terminé au premier rang au 200m et troisième au 600m.

Alain Doucet s’est de son côté imposé lors de l’épreuve du saut à la perche.

Chez les femmes, Sophie Black a triomphé au 1500m, alors que Sharon Ngongo faisait de même au saut à la perche.

Karen Farag est montée sur la plus haute marche du podium de l’épreuve de saut en hauteur.

L’Acadienne Rachelle Haché mérite l’argent au lancer du marteau, tout comme Gedeline Pitre au 300m.

Mentionnons également la médaille de bronze de Constance Gillman au lancer du marteau.

Les équipes de relais 4X200m masculine et féminine ont de plus remporté la médaille d’or.

Deux revers au hockey féminin

Au hockey féminin, l’équipe de Marc-André Côté (9-10-1, 19 points) a subi deux échecs en fin de semaine dans son nid.

Ce fut d’abord un revers de 3 à 2 face aux Tigers de l’Université Dalhousie (6-12-2, 14 points), vendredi soir, et ce, même si le Bleu et Or a dominé 53-25 au chapitre des tirs au but.

Taylor Joyce a mené l’attaque des gagnantes avec un doublé.

Cassandra Labrie et Maëlle Rioux ont réussi les filets des Aigles Bleues.

«Les lancers n’étaient pas si dangereux et leur gardienne  (Fabiana Petricca) les a tous vus», a commenté l’entraîneur-chef de l’U de M après la rencontre.

Samedi soir, l’attaque n’a pu percer la muraille érigée par Camille Scherger.

La portière a repoussé 35 rondelles pour mener les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (10-8-1, 21 points) à un gain de 2 à 0.

La rencontre a donné lieu à quelques escarmouches, y compris durant la poignée de main traditionnelle après la rencontre.

«On s’est laissé emporter. On n’avait pas la bonne attitude sur la glace et l’indiscipline nous a coûté cher», commentait l’attaquante Maëlle Rioux.

«On n’avait pas la hargne pour marquer des buts», enchaîne le pilote Marc-André Côté.

«On semblait juste satisfait d’être à l’extérieur de l’enclave. Les filles semblaient contentes avec ça. C’est plate, mais c’est ça», avance-t-il en grimaçant.

«On a justement parlé de l’importance de se salir le nez devant le filet avant la partie. Je n’ai rien vu de ça ce soir (samedi). C’est juste dommage parce que c’était une fin de semaine importante pour nous.»

Deux gains en volleyball

Au volleyball, la troupe de Monette Boudreau-Carroll (3-9, 6 points) a remporté deux victoires en trois rencontres en fin de semaine, face aux Sea Hawks de l’Université Memorial (1-10-2, 6 points).

Le Bleu et Or s’est d’abord imposé 3 à 1 (25-21, 25-19, 19-25 et 25-21) vendredi soir au Ceps Louis-J.-Robichaud.

L’histoire a été semblable le lendemain, alors que les Aigles Bleues ont signé un triomphe de 3 à 2 (25-20, 25-17, 13-25, 22-25 et 15-10).

Pascale Doiron a mené le jeu avec 15 attaques payantes et 21 sauvetages.

Les visiteuses ont finalement pris leur revanche dimanche, en arrachant une victoire de 3 à 1 (18-25, 12-25, 25-21 et 23-25) pour mériter leur premier triomphe de la saison.

«Il n’y a pas de raison pour qu’une équipe jeune comme celle-là travaille plus fort que nous», a indiqué la pilote de l’U de M.

«Trois victoires de suite nous auraient donné un beau momentum pour le reste de la saison.»