Les Aigles Bleus l’emportent même s’ils ne le méritaient pas

Les joueurs des Aigles Bleus en doivent une autre à Étienne Montpetit.

Le gardien du Bleu et Or a livré une autre performance inspirante, lundi soir à l’aréna J.-Louis-Lévesque, menant son équipe à un triomphe de 4 à 2 sur les Axemen de l’Université Acadia.

L’homme masqué québécois a bloqué 38 rondelles, dont plusieurs de façon spectaculaire, pour garder son équipe dans la rencontre, particulièrement en première période.

Offensivement, Édouard Michaud (6e), Thierry Comtois (4e), Danick Crête (4e) et Maxime St-Cyr (22e) ont touché la cible pour les gagnants (11-8-3, 25 points)

Kyle Farrell (6e) et Johnny Cornell (4e) ont riposté du côté des Axemen (5-15-2, 12 points).

Il s’agit d’une deuxième victoire consécutive de l’U de M contre son rival néo-écossais, après le triomphe de 2 à 0 enregistré vendredi à Wolfville.

Cette victoire était la deuxième en trois parties des Aigles Bleus cette saison contre Acadia.

L’entraîneur-chef Judes Vallée reconnaît qu’il doit une fière chandelle à son gardien.

«Cette victoire est signée Étienne Montpetit, on s’entend. Notre énergie est revenue avec notre deuxième but. On a alors commencé à jouer comme on aurait dû jouer au début de la partie», souligne-t-il.

«On avait l’impression que rien ne fonctionnait pour nous. Ce fut une partie difficile au niveau de l’exécution et du positionnement. Mais c’est une grosse victoire pour nous, puisqu’elle nous permet de reprendre la troisième position au classement.»

Vallée admet que le Bleu et Or est chanceux de quitter la patinoire avec deux points de plus au classement.

«Au début de la saison, on a perdu des parties qu’on méritait de gagner. Aujourd’hui, ce fut un peu le retour du pendule. On ne méritait pas ce match-là.»

Les Aigles Bleus ont connu un autre début de match atroce, ce qui inquiète un peu leur entraîneur.

«C’est une énigme. Il faut trouver une façon avant les séries de parties mieux que ça. Ça nous a coûté des parties au début de la saison. Il va falloir trouver une solution, c’est certain.»

Étienne Montpetit savourait aussi la victoire.

«On s’imagine que chaque partie qu’on va jouer d’ici la fin de la saison est une partie des séries. On a été en chercher deux de suite contre eux et ce sont des grosses victoires à ce point-ci de la saison», mentionne le numéro 38.

«Je veux juste faire mon travail et donner une chance à mon équipe de gagner.  Ça ne me dérange pas d’avoir beaucoup de tirs, ça me met en confiance rapidement.

Les Aigles Bleus semblaient gelés en début de rencontre. Les visiteurs en ont profité pour dominer le jeu d’un bout à l’autre, comme en témoigne le chiffre des tirs au but (14-5).

Heureusement pour les locaux, Étienne Montpetit était en grande forme.

Il n’a cependant pu faire grand-chose sur le tir de Kyle Farrell, au milieu de l’engagement.

Ni sur celui de Johnny Cornell, au début de la deuxième période.

Édouard Michaud a finalement donné une occasion aux partisans du Bleu et Or de manifester au milieu de l’engagement, après une belle passe de Vincent Deslauriers.

Les locaux se sont sauvés avec la victoire au dernier tiers, avec des filets de Thierry Comtois, Danick Crête et Maxime St-Cyr (dans un filet désert).

Le Bleu et Or disputera sa prochaine rencontre mercredi soir, en rendant visite aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton.