Une équipe de soccer suédoise mise sur une Acadienne

En décembre, Olivia Gauthier venait de terminer son stage avec les Tigers de l’Université de Memphis. Dans une entrevue à l’Acadie Nouvelle, l’athlète de Saint-Jean disait rêver de décrocher un contrat professionnel afin de continuer à pratiquer le sport qui la passionne. L’Acadienne ne rêve plus. Elle est officiellement membre du Lidköpings FK, une équipe de deuxième division en Suède.

Même si elle n’a pas encore terminé ses études en génie biomédical, l’athlète âgée de 21 ans a paraphé un contrat d’une saison avec la formation professionnelle de deuxième division.

Cela signifie qu’elle ne rejoindra l’équipe qu’en avril, après ses derniers examens.

Peu importe, l’arrière étoile doit se pincer pour être certaine qu’elle ne rêve pas.

«Je suis vraiment excitée. Je suis contente de pouvoir continuer à jouer au soccer. Je ne peux pas croire que c’est maintenant officiel», raconte celle qui est devenue la sixième athlète du programme des Tigers à mériter une place dans l’équipe d’étoiles de la NCAA en 24 ans.

Olivia Gauthier signe le contrat qui la liera au Lidköpings FK, une équipe de deuxième division en Suède. – Gracieuseté

«J’ai signé seulement pour une année parce que le reste de l’équipe commence sa saison en février. Je vais terminer mes études avant de rejoindre l’équipe. Ça s’est décidé entre plusieurs équipes, mais c’est celle que j’aimais le plus.»

Olivia Gauthier et son agent ont eu des pourparlers avec des formations de Chypre et d’Islande, notamment.

Mais c’est finalement l’offre de l’équipe suédoise qui semblait la meilleure.

«J’aime beaucoup la ligue dans laquelle l’équipe joue. C’est une équipe de deuxième division et c’est vraiment un bon calibre de jeu. Je pense aussi que ça pourrait m’ouvrir d’autres portes en Europe pour continuer à jouer pendant plusieurs années», explique-t-elle.

«Je crois que le calibre de jeu sera comparable à ce que j’ai connu dans la NCAA. Je ne pense pas avoir de problèmes pour m’ajuster.»

Sauf qu’elle ne sait absolument pas ce qui l’attend dans cette petite ville de 25 000 habitants située quelque part entre Stockholm et Göteborg.

«Je n’ai aucune idée! Je n’ai jamais été en Europe et encore moins en Suède. Tout le monde me dit des bonnes choses à propos de ce pays. J’espère que ça va bien se passer», indique l’ancienne de l’Académie de haute performance de Soccer Nouveau-Brunswick.

«Tous les membres de ma famille sont contents pour moi. Ils savaient tous que j’allais jouer quelque part. Ils savent que la Suède est un très beau pays.»

Mais avant de vivre son rêve, Olivia Gauthier a encore des cours à terminer à Memphis.

«En attendant, je vais continuer à m’entraîner et me concentrer sur mes études. Je pense que je vais vraiment le réaliser quand je partirai pour la Suède en avril. C’est là que ça va vraiment me frapper. C’est là que je vais réaliser que la seule chose que j’aurai à faire, ce sera de jouer au soccer.»