Les Aigles Bleu(e)s allergiques à leurs nids

Les équipes des Aigles Bleus de l’Université de Moncton semblaient allergiques à leurs nids en fin de semaine, que ce soit sur la glace ou dans le gymnase.

L’équipe de volleyball a été officiellement écartée des séries éliminatoires avec deux défaites sur son propre terrain.

La première est survenue samedi après-midi, alors que le Bleu et Or (3-14, 6 points) a baissé pavillon 3 à 1 (25-11, 25-16, 25-27 et 25-16) contre les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick (9-6, 18 points).

Pascale Doiron a été la meilleure dans la défaite avec 15 attaques payantes et 14 sauvetages.

L’U de M a été écarté des séries avec la défaite de 3 à 0 (27-25, 25-15 et 25-12) face aux Axewomen de l’Université Acadia, dimanche après-midi.

«On a travaillé fort, mais on n’a pas bien exécuté nos jeux», affirmait Ivana Urquart-Mladineo après la rencontre.

«On doit apprendre à mieux lire le jeu de l’autre côté du filet et à mieux communiquer sur le terrain», ajoute-t-elle.

L’entraîneuse-chef Monette Boudreau-Carroll se disait déçue du résultat.

«La fin de semaine a été difficile. On essaie de finir sur une bonne note, mais c’est difficile pour le moral, avance-t-elle. On veut encore se battre pour essayer de brouiller les cartes un peu. On doit encore aller chercher de l’expérience et apprendre à gagner avec nos jeunes.»

L’U de M visitera les Huskies de l’Université St. Mary’s dimanche prochain à Halifax.

Hockey

Au hockey masculin, l’équipe de Judes Vallée (13-11-4, 30 points) a raté une belle chance de creuser l’écart avec les Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (13-11-3, 29 points) au quatrième rang du classement du Sport universitaire de l’Atlantique (SUA), en s’inclinant 4 à 2 devant les Insulaires, vendredi soir à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Joey Richard et Danick Crête ont réussi les filets de l’U de M.

«Cette défaite a un goût amer. C’est frustrant de perdre», avance le défenseur Vincent Lanoue.

L’entraîneur-chef reconnaît que son équipe a commis des erreurs coûteuses.

«On n’a pu aller chercher le but qui nous aurait donné du jus en première période. On a raté une belle occasion de s’assurer de la quatrième position», reconnaît-il.

«On s’est coulé nous-mêmes avec des erreurs. On a fait trop peu, trop tard.»

Les Aigles Bleus seront à Wolfville vendredi pour affronter les Axemen de l’Université Acadia.

De son côté, la formation féminine (11-14-1, 23 points) a loupé une belle occasion d’assurer sa qualification en vue des séries avec un revers de 5 à 2 devant les Huskies de l’Université St. Mary’s (16-9-1, 33 points), samedi soir dans son nid.

Maëlle Rioux et Janelle Graham ont réussi les deux seuls buts des perdantes dans ce match.

«On s’est fait donner une leçon de hockey ce soir et on a vu ce que ça prend pour participer aux séries», soutient l’entraîneur-chef Marc-André Côté.

«Il nous a fallu 15 minutes avant d’avoir un lancer au but en deuxième période. C’est frustrant, mais on contrôle encore notre destinée puisqu’il nous reste encore deux parties à jouer en saison régulière.»

L’U de M accueillera les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick (13-9-4, 30 points) mercredi soir à l’aréna J.-Louis-Lévesque.