Les Matadors de Mathieu-Martin sont en mission

Pas un, pas deux, pas trois, mais quatre! L’équipe de hockey masculine des Matadors de l’école Mathieu-Martin est tout simplement impossible à stopper cette saison. Avec quatre bannières de tournois derrière la ceinture, on se demande bien qui pourra empêcher l’équipe d’Éric Prillo de remporter le championnat provincial dans quelques semaines.

Les Matadors ont remporté leur quatrième titre de la saison (après ceux de Halifax, Dieppe et Fredericton) en fin de semaine à Fredericton, lors du tournoi annuel de l’école Fredericton High.

Un but d’Éric Landry (sur une belle passe de Miguel Beattie) tard en troisième période a permis à l’institution de Dieppe de l’emporter 2 à 1 sur les Cheetahs de l’école C.P. Allen, de Halifax en finale.

Avec cette victoire, les Matadors présentent une fiche globale de 37-2 cette saison (en incluant les tournois).

«On a une belle petite équipe et une belle dynamique de groupe», raconte l’entraîneur-chef.

«Je dois t’avouer que nous n’avons pas beaucoup de faiblesses. On a une très belle chimie et les jeunes veulent gagner. On a neuf joueurs de 12e année et leur message est clair. Ils veulent tout gagner et finir sur une bonne note», ajoute Éric Prillo.

Selon lui, la recette du succès est fort simple.

«On a des jeunes qui se connaissent depuis longtemps. Ils sont habitués de jouer ensemble. Je les ai dirigés dans le hockey mineur et je savais que j’avais un bon noyau de joueurs. Ça augure bien pour l’an prochain aussi parce que nous avons plusieurs joueurs de 11e année parmi les meilleurs de l’équipe.»

Une belle surprise attendait aussi le pilote en début de saison.

«On a aussi eu la chance de voir arriver deux gars qui jouaient avec les Flyers de Moncton (midget AAA) l’an passé, soit l’attaquant Julien Hébert et le défenseur William Bourque. Ça nous a apporté beaucoup de punch en attaque avec Julien et un gros quart-arrière en défense avec William. Dans le filet, on a probablement le meilleur gardien de la ligue en Jérémie LeBlanc. Son collègue Justin Boudreau fait lui aussi un terrible de beau travail.»

La chimie et la cohésion font des Matadors une redoutable machine de hockey, affirme l’entraîneur qui a succédé au légendaire Rick Tessier derrière le banc des Matadors cette saison.

«On n’a pas nécessairement de joueur vedette, mais on n’a pas de grosses faiblesses non plus. On a quatre lignes d’attaque et les quatre participent au pointage. Ce ne sont jamais les mêmes gars qui marquent. C’est la même chose avec nos six défenseurs.»

Sauf que rien n’est gagné pour Mathieu-Martin, puisque les Royals de l’école Riverview High (11-0-2-0, 24 points), les Cavaliers de l’école Clément-Cormier (10-2-3-0, 23 points) et les Matadors (11-2-0-0, 22 points) sont engagés dans une lutte à finir dans la conférence Est de la Ligue de hockey des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick.

«Je pense qu’avec l’équipe qu’on a, on devrait se rendre jusqu’au bout. C’est ça qui est notre mission. Je sais que les joueurs y croient. »

Le tournoi provincial aura lieu à Fredericton (Leo Hayes) à la fin du mois de mars.

Les Matadors ont encore huit rencontres à disputer en saison régulière avant le début des séries éliminatoires (deux de trois).