L’un des records les plus prestigieux du hockey senior est battu

Dean Ouellet excelle au hockey depuis tellement longtemps qu’on se demande s’il n’a pas inscrit son premier point avant même d’apprendre à chanter Pomme de reinette et pomme d’api à la petite école.

Le fait est que Ouellet a produit à tous les niveaux, que ce soit dans le hockey mineur, aux Jeux du Canada, dans la LHJMQ, au hockey universitaire, chez les professionnels ou encore dans le hockey senior.

Les chiffres sont d’ailleurs là pour en témoigner.

Ses 258 points en carrière avec les Screaming Eagles du Cap-Breton le placent au deuxième rang dans l’histoire de cette concession. Ce n’est pas rien.

Il fait aussi partie d’un groupe restreint de joueurs qui ont réussi à accumuler plus de 100 points en carrière avec les Aigles Bleus de l’Université de Moncton, soit 118 points.

Et depuis qu’il s’est joint aux Panthères du Haut-Madawaska en 2016, Ouellet produit en moyenne trois points par match, séries éliminatoires incluses, soit 279 points en seulement 93 parties.

Pas étonnant donc que Ouellet ait battu ce samedi le record de 72 passes en une saison dans le Circuit régional de hockey, marque qui était la propriété d’André Mercure depuis la saison 2011-2012.

Même si les Panthères du Haut-Madawaska ont bousillé leur fin de saison en perdant leurs deux derniers matchs, Ouellet était néanmoins content d’avoir pu battre le record. Il aura même mis deux parties de moins pour battre la marque puisque les équipes disputaient un calendrier de 32 rencontres en 2011-2012. À noter toutefois que Mercure avait raté deux matchs cette saison-là.

«Avec un peu de recul, je réalise que c’est quelque chose de spécial de battre le record de passes de mon ami André Mercure, confie Ouellet. André a d’ailleurs été la première personne à m’appeler pour me féliciter après la partie.»

«Honnêtement ce n’est pas quelque chose que j’aurais pu imaginer avant que la saison ne commence. Ma famille était sur place, samedi, au Centre Jean-Daigle, et c’était spécial de battre le record devant elle», dit-il.

«Je me dois toutefois de dire que ce regard est aussi la réalisation de tous mes coéquipiers des Panthères. Sans eux, ça n’aurait pas été possible. J’ai beaucoup de chance de jouer avec des joueurs talentueux au sein de mon trio. Ç’a grandement contribué à ce record», affirme-t-il.

En plus d’améliorer le record du plus grand nombre de passes dans une saison dans le CRH, Ouellet a aussi abaissé la marque de 91 points en une campagne dans le camp des Panthères.

En 2016-2017, Danny Chiasson avait enregistré 91 points (42-49). Ce dernier tenait justement à rendre hommage à son compagnon de trio.

«Ce record de passes, il ne l’a pas volé, révèle Chiasson, qui n’a malheureusement pas pu disputer les deux dernières rencontres de la saison. Je savais qu’il allait battre le record et c’est pleinement mérité. Il méritait aussi de battre mon record de points. Ça fait trois ans que nous jouons ensemble et nous avons développé une excellente chimie. Il n’y a pas de compétition entre nous. Dean est de loin le meilleur joueur dans la ligue. En fait, il est l’un des meilleurs joueurs à avoir évolué dans ce circuit.»

«C’est un joueur qui se présente à chaque match pour jouer au hockey malgré qu’il doit faire pas mal de route pour jouer. Il joue en plus très bien son rôle de capitaine. Cela dit, je sais que Dean aimera encore plus remporter la coupe que de battre ce record de passes. La saison régulière est maintenant terminée et nous allons faire notre possible pour remporter une deuxième coupe consécutive. C’est ce que Dean et moi voulons et c’est ce que toute l’équipe veut», mentionne Chiasson.

Au sujet des séries, Ouellet partage le même avis.

«La saison régulière est terminée et nous pouvons maintenant nous concentrer sur la vraie saison qui débute en fin de semaine contre les Prédateurs du Témiscouata. Ça ne sera pas facile, mais nous sommes prêts à défendre notre titre», soutient le capitaine des Panthères.

Le calendrier de la série quart de finale entre les Panthères et les Prédateurs sera disponible sous peu. Pour l’instant, seul le rendez-vous entre les As de Saint-Basile et les Ambassadeurs de Saint-Jean est connu, série qui débutera vendredi au Centre Jean-Daigle d’Edmundston.

L’horaire des séries opposant les Draveurs du Bas-Madawaska et le Thunder de Perth-Andover, de même qu’entre les Castors de Saint-Quentin et le Dynamo de Kedgwick sera aussi annoncé sous peu.

L’ancien détenteur du record fier des exploits de son «bon ami»

S’il avait eu à choisir un joueur pour battre son record de passes, André Mercure soutient que son choix aurait été Dean Ouellet. C’est pourquoi il n’est pas vraiment surpris que la vedette des Panthères du Haut-Madawaska ait accompli l’exploit samedi.

«J’étais convaincu que ce record allait être battu un jour, dit-il. Bien sûr, il y a des saisons où il y a plus de parité et d’autres saisons où c’est plus facile de faire des points. Mais quand Dean, qui est un bon ami, s’est joint à la ligue, il n’y avait aucun doute dans ma tête qu’il était celui qui allait le battre.»

«Dean m’a battu par une seule mention d’aide, mais il faut dire qu’il a disputé une saison de 28 parties alors que moi c’était dans une saison de 32 rencontres, même si j’avais raté deux matchs», précise Mercure, qui a fait la pluie et le beau temps pendant près d’une dizaine de saisons avec les As de Saint-Basile.

«La grande qualité de Dean est sa capacité à créer de l’espace et à trouver ses coéquipiers sur la glace. Nous avons eu l’occasion de jouer ensemble dans quelques tournois et je peux te dire que c’est tellement facile de jouer avec lui», raconte Mercure.

Mercure, qui est aujourd’hui l’un des entraîneurs adjoints du Blizzard d’Edmundston dans la Ligue de hockey des Maritimes, détient toujours le record du plus de points en une saison, soit 114. Un exploit qu’il avait réalisé en 2011-2012 lorsqu’il avait réalisé l’ancienne marque de 72 passes que Ouellet vient d’améliorer.

«Je crois que ce record sera difficile à battre, soutient Mercure. En même temps tous les records sont faits pour être battus, alors on ne sait jamais. Une chose est sûre, avec la parité qu’on retrouve dans la ligue aujourd’hui, celui qui parviendra à s’en approcher aura connu toute une saison. Selon moi, même une saison de 100 points ne sera pas une chose facile. Je l’ai fait personnellement trois fois et ce sont des saisons que je n’oublierai jamais», indique Mercure.

«Mais si j’avais à choisir des joueurs qui pourraient s’en approcher ou même battre le record, c’est évident que Dean Ouellet, Danny Chiasson et Peter Trainor font partie du groupe. Et on ne sait jamais, d’autres très bons joueurs pourraient bientôt se joindre à la ligue. Le CRH se démarque de plus en plus comme une belle ligue de hockey senior au Nouveau-Brunswick et il y a de plus en plus de joueurs qui ont connu du succès dans la LHJMQ qui viennent y jouer», souligne André Mercure.