Simon Gaudet: «L’un des plus gros boosts d’adrénaline de ma vie!»

Simon Gaudet navigue de première en première au mythique Fenway Park. Première participation à un Crashed Ice, première fois qu’il représente l’Acadie en sol américain et première qualification réussie qui lui permet du même coup à prendre à la ronde finale dans la division junior.

Des trois Néo-Brunswickois présents à Boston, le jeune athlète de Memramcook était évidemment le moins connaisseur du groupe, lui dont l’unique expérience en patinage extrême se limitait jusque là à sa participation à la Course de Memramcook, il y a un an.

À seulement 18 ans, Gaudet dit être déjà vendu à son nouveau sport.

«C’est totalement différent de ce que j’ai vécu à Memramcook l’année passée, où j’avais justement obtenu mon laissez-passer pour Boston», dit-il.

«Je viens juste de terminer la ronde des qualifications et je viens de vivre l’un des plus gros boosts d’adrénaline de ma vie dans le sport. C’est incroyable. J’ai déjà atteint mon objectif qui était de faire le top 32 en vue de la ronde finale de vendredi soir. Je suis fier de ça. Ça m’encourage juste à continuer», affirme celui qui pratique aussi le ski alpin et le hockey, entre autres.

Simon Gaudet s’est classé pour la ronde finale de l’épreuve junior du Red Bull Crashed Ice de Boston. – Gracieuseté

«Comme j’ai pris la 32e place dans les qualifications, je vais affronter les meilleurs dès la première ronde en soirée. Je ne m’attends évidemment pas à gagner. Mais ce n’est pas grave. Je veux juste vivre l’instant présent. J’ai 18 ans et il me reste encore deux autres années dans la division junior. Je vais travailler très fort cet été pour être de retour l’an prochain. C’est déjà un rêve pour moi d’être ici. J’ai écouté plein de courses plus jeune pour suivre entre autres Bruno Richard. Mais moi, mes idoles ce sont les frères Croxall, Kyle et Scott», ajoute Gaudet, qui sera également présent en fin de semaine prochaine pour la deuxième édition de la Course de patinage extrême de Memramcook.