Les Wildcats relèvent lentement la tête

Après un long passage à vide, les Wildcats de Moncton commencent lentement à relever la tête.

Une vilaine séquence de seulement trois victoires en 13 rencontres le mois dernier a coûté le poste à Darren Rumble. Sous la gouverne de John Torchetti, l’équipe semble finalement sortir de sa torpeur.

Une performance de deux buts et une passe de Jakob Pelletier a permis aux Wildcats (28-18-3-4, 63 points) de signer un deuxième triomphe de suite, une victoire de 5 à 3 acquise aux dépens des Sea Dogs de Saint-Jean (12-37-2-2, 28 points) au Harbour Station.

Depuis l’arrivée du nouveau pilote, Moncton affiche un rendement de 4-4-0-2.

Outre le doublé de Pelletier (28e et 29e), les gagnants ont eu droit à des filets de Jacob Hudson (9e), Alexander Khovanov (22e) et Jeremy McKenna (35e).

Josh Lawrence (8e), William Poirier (13e) et Brady Burns (10e) ont riposté pour Saint-Jean dans une cause perdante.

Il va sans dire que le nouveau pilote de l’équipe a apprécié le rendement de ses joueurs.

Enfin, en bonne partie…

«Nous avons connu un début de match très moyen. Il faut dire qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre dans une rencontre qui débute à 14h», note John Torchetti.

«On a commencé à retrouver notre style en deuxième période, à envoyer des rondelles profondément dans leur zone et mettre de la pression sur leur défensive. Nous avons retrouvé notre rythme et nous avons marqué quatre buts de suite. Je dirais que les quatre trios ont joué de la bonne façon», ajoute-t-il.

«Nous avons eu un effort de 50 minutes vendredi soir (un gain de 4 à 0 sur les Screaming Eagles du Cap-Breton), alors que dimanche, je dirais que nous avons joué 40 bonnes minutes. On doit quand même bâtir là-dessus pour les prochaines parties.»

L’entraîneur promet qu’il donnera un petit repos à Francis Leclerc prochainement, lui qui vient de disputer les 13 dernières parties de son équipe entre les poteaux.

Le jeune Charles-Antoine Lavallée a patiemment attendu son tour au bout du banc sans rechigner.

«Nous allons en discuter. Il va jouer prochainement. On lui doit bien ça. Il va être une partie importante de cette équipe dans le futur. On voulait sortir de notre série noire avec notre gardien numéro un, un peu comme je l’avais fait avec Nicola Riopel en 2006. On va bientôt revenir au plan et tout le monde va avoir son temps de glace.»

De son côté, le Titan d’Acadie-Bathurst (7-41-2-1, 17 points) a donné du fil à retordre aux puissants Voltigeurs de Drummondville (40-10-2-0, 82 points), samedi soir devant ses partisans.

C’est finalement le deuxième but du match de Joe Veleno (son 35e), à mi-chemin en prolongation, qui a procuré un triomphe de 4 à 3 aux visiteurs.

Alexandre David (2e), Marc-Olivier Duquette (5e) et Nicolas Kingsbury-Fournier (5e) ont réussi les buts du Titan dans une  cause perdante.

Mark Grametbauer a bien fait dans la défaite, avec un total de 35 arrêts.