Jeux du Canada: l’équipe de ringuette croit pouvoir réaliser l’exploit

L’équipe de ringuette du Nouveau-Brunswick ne s’en va pas à Red Deer pour admirer le paysage ou les charmes de l’Ouest canadien. Monica Collette et son groupe n’ont aucun complexe face aux puissances du reste du pays à quelques jours du début des Jeux du Canada. En fait, la capitaine est convaincue que l’équipe peut rentrer au bercail avec une médaille autour du cou.

Ses bagages ne sont pas encore tout à fait prêts, mais la joueuse âgée de 19 ans a déjà la tête dans l’avion.

«Je suis très excitée. J’ai vraiment hâte de partir. Je suis pas mal certaine que l’équipe est prête. On a révisé tous nos systèmes de jeu et on a apporté la touche finale à notre préparation au cours des dernières semaines», raconte l’athlète originaire de Dieppe.

«On veut gagner une médaille. Les filles ont une passion pour la ringuette, c’est vraiment beau à voir. On est une belle grosse équipe, une belle grosse famille. Toutes les filles ont le même but et le même engagement. On va tout donner ce qu’on a pour réussir.»

Selon elle, la rapidité sera la marque de commerce de l’équipe néo-brunswickoise.

«Je dirais que notre principale force est notre vitesse. On a aussi des bonnes stratégies de jeu. On prend généralement des bonnes décisions, des décisions intelligentes sur la glace», explique-t-elle.

«On veut juste jouer notre partie et ne pas trop penser aux autres équipes. Si on joue comme on est capable et qu’on reste avec notre plan de jeu, ça devrait bien aller.»

Le moral semble aussi au beau fixe dans le groupe, avance la capitaine.

«Toutes les filles sont toujours positives. On est contentes de se voir et de jouer ensemble. On est aussi toujours prêtes à donner le maximum et on n’arrête jamais!»

Même si c’est la première fois que la plupart des joueuses vont participer à une compétition d’aussi grande envergure, Monica Collette affirme que la pression ne sera pas trop intense.

«On va rencontrer plein de gens et avoir pas mal de plaisir. Ça va être une belle expérience, j’en suis certaine. Il va y avoir un peu de pression, mais je pense qu’on va être tellement dans le moment qu’on va l’apprécier le plus qu’on peut. Je suis convaincue que ça va nous aider à être un petit peu moins stressées.»

Le Nouveau-Brunswick amorcera son tournoi samedi à 15h30 (heure du NB) face au Manitoba.

«On veut commencer fort et montrer ce que le Nouveau-Brunswick est capable de faire. On va leur montrer qu’on est prêtes à jouer et avoir une belle grosse semaine. Le Manitoba a aussi une belle équipe, mais si on reste dans notre plan de jeu, on devrait être capable de gagner.»

Nos représentantes ont fait match nul à une reprise et ont perdu deux parties par la marge d’un seul but en rencontres préparatoires contre les Manitobaines.

Monica Collette se dit prête à vivre une grande aventure avec sa deuxième famille, composée de patineuses francophones et anglophones, âgées entre 16 et 19 ans.

«Les anglophones comprennent aussi le français. On peut donc parler n’importe quelle langue et tout le monde comprend. Tout le monde s’entend bien et on a beaucoup de plaisir ensemble. On est tellement proches les unes des autres. Ce sont toutes mes amies et elles vont toujours le rester.»

Voilà bien l’essence même d’un événement comme les Jeux du Canada.

On peut suivre l’action sur le site: https://canadagames.live/ringette.