Patrick LeBlanc domine… exactement comme on lui a demandé de le faire

Quand les Islanders de Charlottetown ont retranché Patrick LeBlanc à l’issu du camp d’entraînement, ils lui ont dit de retourner dans le midget AAA et de dominer. C’est exactement ce qu’il a fait.

L’attaquant des Flyers de Moncton est en bonne voie de remporter le championnat des pointeurs de la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Avec son dossier de 22-52=74 en 35 rencontres, il devance Caleb Kean (Vitos de Saint-Jean) par six points.

Kean et ses Vitos ont encore une partie à jouer en 2018-2019, le 15 février contre le Moose du Nord.

Mais peu importe l’issu de cette course, on peut clairement affirmer que le patineur de Saint-Marie-de-Kent a livré la marchandise cette saison.

D’ailleurs, ce titre des pointeurs, il s’en fout un peu.

«Ça ne me dérange pas vraiment. Je veux juste que l’équipe gagne. C’est un boni si je peux gagner le championnat des compteurs», raconte le numéro 14 des Flyers.

«L’équipe en général a connu une bonne saison et on veut juste continuer ça durant les séries et jusqu’aux championnats de l’Atlantique. J’espère qu’on pourra encore se rendre à la Coupe Telus cette année.»

LeBlanc dit avoir jasé à quelques reprises avec les Islanders pendant l’hiver.

«Ils voulaient que je devienne un meilleur joueur offensif et que je me développe plus physiquement, que je devienne plus gros et plus fort», mentionne le patineur de 6 pieds et de 135 livres.

«Je pense que je vais jouer quelques parties avec eux dans deux semaines. Je suis un peu nerveux, mais je pense que si je joue mon style, tout va bien se passer. Je sais que je peux jouer à ce niveau. Je veux leur montrer qu’ils ont eu tort de me retrancher.»

L’entraîneur-chef des Flyers, John DeCourcey affirme que le joueur acadien jouera dans la LHJMQ avant longtemps.

«Offensivement, c’est un joueur très doué. Quand il est sur la glace, c’est un peu comme un magicien avec la rondelle. Il est également très efficace pour tuer des punitions avec son sens de l’anticipation», explique-t-il.

«Comme tous les autres jeunes de son âge (16 ans), il doit devenir plus gros et plus fort pour passer au prochain niveau. Mais je pense qu’il a franchi un gros pas en avant cette saison et on voit les résultats», ajoute le pilote des Flyers.

«Il possède certainement tous les outils pour évoluer dans la LHJMQ en 2019-2020. Tout va dépendre de lui. Il devra augmenter son intensité et améliorer ses habitudes de travail, mais il est sur la bonne voie.»