The Bras sauve l’honneur du N.-B. à Plaster Rock

Deux autres formations viennent de graver leurs noms sur les trophées des gagnants du prestigieux Championnat mondial de hockey sur étang de Plaster Rock.

L’équipe féminine The Bras de Grand-Sault et les Namest Nad Oslavoe Captains de la République tchèque ont remporté les grands honneurs du tournoi qui s’est terminé dimanche au lac Roulston.

En finale féminine, la formation de Grand-Sault est venue à bout des championnes en titre, les Eh Team de Moncton, dans une rencontre qui aura nécessité deux périodes de prolongation. Cela ne s’était jamais vu dans l’histoire du tournoi.

L’équipe tirait pourtant de l’arrière 10 à 4 avait d’orchestrer une remontée.

«Tout a cliqué entre nous, même si nous savions que nous allions être compétitives à ce tournoi», a affirmé Amélie Dion, l’une des joueuses de l’équipe championne.

«C’était un week-end parfait et une équipe plus que parfaite!», a ajouté l’ancienne porte-couleurs des Aigles Bleues de l’Université Moncton aujourd’hui enseignante à l’école Arc-en-ciel à Oromocto.

À l’instar de ses coéquipières qui ont également évolué dans les rangs universitaires, Dion promet que l’équipe sera de retour à Plaster Rock l’hiver prochain afin de défendre son championnat chèrement acquis.

De nouveaux champions ont également été couronnés chez les hommes, alors que les Namest Nad Oslavoe Captains sont venus à bout des Frosty Shots Zoznam de Bratislava dans une finale tout européenne, une première dans l’histoire du tournoi de hockey sur étang.

La formation tchèque a disposé de la formation voisine de la Slovaquie 8 à 5.

Elle succède aux Stary Pusky, une autre équipe tchèque qui avait mis un terme au long règne des Acadians Boys de Tracadie en 2018.

Pas moins de 530 joueurs et 106 équipes issus de 15 pays ont pris part à l’événement sportif qui célébrait ses 18 ans d’existence.