Jeux du Canada: un parcours du combattant pour l’équipe de ringuette

Malgré des défaites consécutives contre le Manitoba et l’Alberta en ouverture de tournoi, les membres de l’équipe de ringuette du Nouveau-Brunswick ont toujours confiance de parvenir à se hisser sur l’une des marches du podium à Red Deer, comme leurs prédécesseures l’avaient fait en 2015 à Prince George avec une médaille de bronze.

Pour l’attaquante Madisson Gaudet, il ne fait aucun doute que la victoire de 9 à 4 contre la Nouvelle-Écosse, mardi, a remis les pendules à l’heure après les revers de 8 à 5 face au Manitoba et 6 à 4 devant l’Alberta.

«Nous étions sous le choc après nos deux premières défaites», avoue Gaudet, quelques heures avant l’important match contre la Colombie-Britannique. Avec une victoire, le Nouveau-Brunswick pourrait ensuite assurer sa place dans la ronde des médailles, jeudi, face au gagnant du match entre l’Ontario et l’Alberta.

«Nous avons beaucoup mieux joué contre la Nouvelle-Écosse, mardi. Ce n’est pas que nous avons été vraiment mauvaises lors de nos deux premières parties, mais nous étions surtout très nerveuses. Ce n’est pas évident de commencer un tournoi contre les Manitobaines qui sont championnes en titre de 2015 à Prince George», révèle celle qui, avec Britney Snowdown, fait figure de grande leader en raison de son statut au sein de l’Attack de l’Atlantique, dans la Ligue nationale de ringuette.

«Dans le deuxième match contre l’Alberta, nous étions convaincus que nous ne pouvons pas perdre ce match. Malheureusement pour nous, les Albertaines ont joué le match de leur vie», affirme Gaudet qui totalise deux buts et une passe en trois duels.

Selon l’athlète de Haute-Aboujagane, la victoire contre la Nouvelle-Écosse a eu pour effet de faire oublier les deux revers.

«Nous nous voyons à nouveau dans le top 3 de ce tournoi, comme c’était le cas avant que nous arrivions à Red Deer. Contre la Colombie-Britannique, il faudra garder notre jeu simple et tirer profit de notre vitesse. Après tout, notre vitesse est notre force majeure», confie Madisson Gaudet.

«Nous allons bien nous reposer avant notre match, nous assurer de bien manger et nous allons aller chercher notre place pour la ronde des médailles. Puis en soirée, nous irons encourager le boxeur Isaiah Haya», a ajouté la jeune athlète de 18 ans.

Mentionnons par ailleurs que Britney Snowdon occupe la quatrième position des pointeuses du tournoi avec huit buts et quatre passes pour 12 points. Cloé LeBlanc, qui est originaire de Memramcook, se retrouve quant à elle au 10e rang avec neuf points (2-7). À noter le 17e échelon d’Arianne Hébert (3-5=8), de Moncton.

À noter que les matchs pour les médailles seront présentés vendredi.