Le Titan est officiellement éliminé

Le camp d’entraînement du Titan d’Acadie-Bathurst en vue de la saison 2019-2020 est déjà commencé.

Ça peut paraître un peu surprenant à dire, alors que les joueurs n’ont même pas encore remisé leur équipement pour l’été. Mais comme l’équipe est officiellement écartée des séries éliminatoires, la haute direction a déjà un oeil sur la prochaine saison.

Mario Durocher confirme que les six dernières rencontres de la campagne vont faire partie du processus de sélection pour la prochaine mouture du Titan.

«On a dit aux joueurs qu’on avait deux options aux Fêtes. La première était de participer aux séries. Dans l’autre, on est en camp d’entraînement pour évaluer ceux qui vont faire partie du Titan l’année prochaine», souligne-t-il.

En fait, ce camp d’entraînement 2019 est amorcé depuis janvier, souligne l’entraîneur-chef.

«On prend des notes depuis deux mois et il nous reste encore deux semaines pour remplir notre petit cahier de notes. C’est à eux de nous donner des messages, avance Durocher. D’ici la fin de la saison, je veux voir du caractère de mes joueurs. Je ne veux voir personne abandonner.»

C’est un peu ce qui s’est passé samedi soir, alors que le Titan (7-50-4-1, 19 points) a baissé pavillon 4 à 1 devant les Tigres de Victoriaville (28-30-4-1, 61 points).

Il s’agissait d’une 23e défaite de suite pour la troupe de Mario Durocher.

«On n’a pas joué un grand match samedi soir. Je leur avais demandé de jouer ce match comme si c’était une partie numéro sept des séries. Je voulais voir ceux qui pouvaient me donner une chance de gagner», raconte l’entraîneur-chef.

«Je pense qu’on n’a pas donné un effort de partie numéro sept samedi. Ça nous met des points d’interrogation dans notre petit carnet. Mais j’ai l’intention d’avoir des bons entraînements d’ici la fin de la saison.»

Mario Durocher affirme qu’il y a très peu de joueurs qui ont un poste assuré avec l’équipe l’an prochain.

«C’est aux joueurs de nous prouver qu’ils veulent faire partie de l’équipe 2019-2020 du Titan. Ils ont tous des choses à travailler durant l’été pour se préparer au prochain camp. On a 23 gars qui sont éligibles à revenir, on a quelques joueurs des transactions qui vont arriver et nous avons le troisième choix au prochain repêchage européen», mentionne-t-il.

«Il y a plein de choses qu’on peut faire pour s’améliorer à toutes les positions. Mais comme nous avons un club jeune, nous aurons très peu de joueurs âgés de 19 ans l’an prochain. Il va donc y avoir des batailles à tous les niveaux.»

Il reste deux semaines aux joueurs de la formation actuelle pour montrer à la direction de l’équipe de quoi ils sont capables.

Comme un vrai camp d’entraînement, quoi.

«Je dois quand même lever mon chapeau aux gars. Même si on a perdu plusieurs parties, ils revenaient à l’entraînement et ils travaillaient fort. Je m’attends à la même intensité pour les six dernières parties de la saison.»