Saint-Jacques au bord du gouffre

Parce qu’ils n’ont pas encore trouvé la façon de ralentir l’offensive du Thunder de Perth-Andover, les Ambassadeurs de Saint-Jacques se retrouvent aujourd’hui à une défaite de l’élimination. L’animal est donc blessé et il est évident que le chasseur va tenter d’y mettre un terme dès mercredi soir au Centre Jean-Daigle, où sera présentée la cinquième rencontre de cette série demi-finale. Reste à voir si la bête a encore des ressources malgré sa position précaire.

Après avoir retrouvé un brin d’espoir en remportant le troisième duel 7 à 4, vendredi, le Thunder a brisé leur élan dès le lendemain soir en triomphant 4 à 1 pour prendre les devants 3-1 dans la série.

Pour Sylvain Dubé, ce n’est pas bien compliqué, lui et ses coéquipiers devront jouer comme s’il n’y avait pas de lendemain. Mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire.

«Nous devons jouer contre meilleur hockey de la saison et il faut y aller une période à la fois. Il faut aussi que les gars restent disciplinés. Nous passons beaucoup trop de temps en infériorité numérique», affirme Dubé, qui avait raté les deux premiers duels de la série.

Son coéquipier Mathieu St-Onge abonde dans le même sens.

«La chose que nous devons absolument changer dans notre jeu c’est notre discipline. Ç’a n’a pas de sens de donner autant d’avantages numériques à une équipe comme le Thunder. Juste dans la dernière partie, ils ont eu sept supériorités numériques dans la seule première période», révèle St-Onge.

«Nous nous donnons beaucoup de misère pour rien parce qu’à 5 contre 5 nous jouons très bien. Ceci dit, nous croyons encore en nos chances. Cette série-là pourrait fort bien être 2-2 au lieu de 3-1 en leur faveur», mentionne-t-il.

Une chose est certaine, les Ambassadeurs devront mieux protéger leur gardien Stéphane Lavoie qui a été bombardé de 49 lancers dans le dernier match.

Du côté du Thunder, Brandon Parsons confirme que l’objectif est de mettre un terme à cette série le plus rapidement possible.

«Nous savons que les Ambassadeurs vont se présenter sur la glace du Centre Jean-Daigle avec l’intention de tout donner, dès la seconde que l’arbitre laissera tomber la rondelle sur la glace et ce jusqu’au son de la sirène au terme des trois périodes», affirme Parsons.

«Pour notre part, il sera important de jouer avec autant d’intensité qu’eux et continuer de faire les bonnes choses. Il faut garder la rondelle dans le fond de leur territoire et les contrer comme nous l’avons fait pendant nos trois victoires. Si nous faisons tout ça, nous pouvons espérer obtenir la victoire pour terminer la série», signale Parsons.

Si une sixième rencontre s’avère nécessaire, elle aura lieu samedi au domicile du Thunder.

En ce qui concerne l’autre série demi-finale entre les Panthères du Haut-Madawaska et les Castors de Saint-Quentin, elle se poursuivra vendredi au domicile des Panthères. La série est présentement à égalité 2-2.