Sébastien Duke: «Mon père Valéry serait fier de moi»

Sébastien Duke trace un bilan plus que positif de sa participation aux Mondiaux de ski de fond des maîtres présentés à Beitostølen, en Norvège.

«C’est sûr que mon père Valéry serait fier de moi. Quand je suis arrivé ici, c’était important pour moi de faire mieux que lui. Je ne me souviens pas de quelle épreuve en particulier, mais son meilleur classement avait été une 22e place aux Mondiaux de Québec en 2002.», raconte le fondeur de Bathurst.

Duke a effectivement mieux fait que le paternel, malheureusement décédé d’une tumeur cerveau en 2004. Il a pris le sixième échelon dans le relais 4 x 5 km, le neuvième rang dans le 10 km, la 16e place dans le 30 km et le 18e rang dans le 45 km.

«D’avoir obtenu deux tops 10 est au-delà de mes espérances, confie celui qui compétitionnait dans le groupe des 40 à 45 ans. Au 10 km, j’ai réussi mon meilleur chrono des trois dernières années. Je suis également fier d’avoir été choisi au sein de l’équipe numéro un pour le relais. C’était vraiment super. C’était également plaisant d’avoir tout ce support des gens dans les médias sociaux. Ça m’a beaucoup aidé. Je m’en voudrais aussi de ne pas remercier ma femme Katy. C’est elle qui m’a aidé à surmonter ma déception à la suite de ma première course (16e au 30 km).»

Sébastien Duke profitera des prochains mois afin de se préparer en vue du Gatineau Loppet en février 2020, un événement faisant partie du Circuit mondial de la discipline.

«Mon plan est de prendre part aux épreuves du 10 km et de 30 km. Je veux passer à la prochaine étape et obtenir un podium. Je prévois aussi participer à quelques compétitions ailleurs au Québec et en Ontario afin de me retrouver en compagnie d’athlètes de meilleur calibre. Puis, dans deux ans, je compte prendre part aux Mondiaux qui seront présentés à Canmore, en Alberta. Je suis confiant parce que je connais déjà cette piste. À l’époque où je compétitionnais au niveau junior, j’ai pris part à deux championnats canadiens sur la piste de Canmore», soutient Sébastien Duke, qui a également tenu à remercier ses commanditaires.