L’enthousiasme transporte les Wildcats à Baie-Comeau

Même s’ils commencent à manquer de soldats, les Wildcats de Moncton ne débarquent pas à Baie-Comeau la queue entre les jambes. John Torchetti affirme au contraire que l’enthousiasme transporte présentement son équipe.

Moncton fait pourtant face à l’élimination puisque le Drakkar mène la série 3-2.

Pire encore, les visiteurs devront disputer la rencontre de lundi sans le défenseur Jordan Spence (dont la série est terminée) et sans l’attaquant Jakob Pelletier (blessé au bas du corps).

Et comme si ce n’était pas suffisant, la LHJMQ vient d’imposer une suspension de trois rencontres au défenseur finlandais Aleksi Anttalainen, pour sa mise en échec à l’endroit de Yaroslav Alexeyev, lors du match de vendredi soir au Centre Avenir.

Le joueur du Drakkar a chuté lourdement dans la bande et a dû être transporté à l’hôpital sur une civière.

Fort heureusement, il n’a pas subi de blessure grave.

Sauf que l’absence d’Anttalainen et celle de Spence laisse un trou béant dans la défensive des Wildcats.

«J’ai hâte à ce match. Je suis pas mal fébrile à l’idée de voir comment ils vont réagir», indique John Torchetti.

«Je pense que nous avons assez bien joué pour gagner vendredi soir à Moncton (le Drakkar l’a emporté 5 à 2). Mais nous n’avons pas eu les arrêts clés dont nous avions besoin», raconte-t-il, en pointant vers les trois buts accordés par Francis Leclerc en première période.

«Nous devons faire un meilleur travail lundi, notamment pour nous emparer des retours autour du filet adverse. Leur gardien (Alex D’Orio) a eu un bon match vendredi et il faudra générer plus de trafic devant lui lundi soir. Nous devons trouver une façon de marquer des buts.»

La tâche de remporter les deux derniers matchs de la série au Centre Henry Leonard semble herculéenne.

Mais le pilote des Wildcats affiche un optimisme prudent.

«Nous avons très bien joué sur la route cette saison (21-9-1-3). J’aime la façon dont les gars se comportent à l’extérieur. Pour le moment, on se concentre juste sur le match de lundi. On ne peut pas jouer le septième match si on ne gagne pas le sixième», souligne-t-il.

Torchetti devra composer avec une brigade défensive amputée de deux éléments importants.
Mais ça ne semble pas l’énerver outre mesure.

«C’est une belle occasion pour des joueurs comme Tristan de Jong ou Christian Huntley d’avoir plus de glace et de nous montrer ce qu’ils valent. On va aussi retourner Sean Stewart à la ligne bleue pour ce match. Je sais que les vétérans comme Jonathan Aspirot et Gabriel Sylvestre vont jouer de la même façon et qu’on pourra se fier sur eux.»

L’entraîneur-chef des Wildcats se dit confiant de voir ses joueurs lui donner un bon match, lundi soir.

Je sais que les gars vivent pour ce genre de parties. Ils ont hâte de relever le défi. On a surmonté des gros obstacles, mais c’est la vie. On doit maintenant se préparer à jouer le match le plus important de la saison.»