Le Titan engage un nouvel entraîneur de gardiens

Les gardiens du Titan d’Acadie-Bathurst pourront travailler avec un nouvel entraîneur des gardiens la saison prochaine. Il s’agit d’Adrien Lemay, un visage bien connu des amateurs de hockey du Nouveau-Brunswick.

Âgé de 29 ans, Lemay possède un curriculum vitae fort impressionnant avec des passages dans la LHJMQ (Lewison), la AHL (Texas), l’ECHL (Floride, Idaho, Wichita), la CHL (Allen, Quad City), la Erste Liga (Fehérvár) et le SUA (Moncton). Il a aussi évolué au niveau senior avec les JC’s de Bouctouche (LHSNE), ainsi qu’avec le Dynamo de Kedgwick (CRH).

Lemay, qui vient de se joindre à l’équipe d’entraîneurs de la East Coast Goaltending, est aussi l’un des dirigeants de l’Académie Sports-Arts-Études de l’Atlantique.

«Ça faisait un bout de temps que je souhaitais un poste d’entraîneur dans le junior majeur, affirme l’entraîneur de Moncton. En fait, aussitôt ma carrière professionnelle terminée, je savais que je voulais continuer dans le hockey comme entraîneur. J’apporte mon expérience comme joueur. J’ai joué à un haut niveau et je sais ce que ça prend pour être un gardien numéro un. Je veux préparer les gardiens du Titan à une éventuelle carrière professionnelle.»

Lemay est tellement déterminé à faire carrière comme entraîneur qu’il vient d’abandonner son emploi des dernières années afin de se concentrer exclusivement sur le hockey.

«Je quitte mon travail de comptable pour me lancer à plein temps dans le coaching, dit-il. Le Titan cherchait un entraîneur qui pourrait être plus souvent dans l’entourage de l’équipe et je suis capable de le faire. Je serai normalement là les lundis et les mardis et je compte aussi être là pour le plus grand nombre de matchs possible pendant les week-ends.»

«C’est sûr qu’avec tous les matchs qui sont diffusés sur le web je peux voir ce qui se passe, mais en étant présent aux matchs je pourrai si nécessaire aller dans le vestiaire pour parler aux gardiens entre les périodes», confie Lemay, dont les mentors sont Frantz Jean, du Lightning de Tampa Bay, et Benoit Fortier, un ancien cerbère des Aigles Bleus de l’Université de Moncton à la belle époque de Jean Perron.

«Avec le Titan, j’aurai aussi le rôle de préparer des rapports pour Mario Durocher et ses adjoints sur les gardiens des autres équipes. Je devrai leur fournir des informations qui seront ensuite refilées aux joueurs afin qu’ils puissent plus facilement remplir le filet adverse», explique Lemay.

Et le Dynamo de Kedgwick? L’aventure est terminée avec eux?

«Pas nécessairement. Je ne pourrai peut-être pas jouer autant de matchs, mais j’aimerais ça continuer», mentionne-t-il.

Adrien Lemay effectuera sa première sortie officielle avec le Titan au Centre Vidéotron de Québec, où sera présenté le repêchage annuel.

«Ça va être ma première visite au Centre Vidéotron, révèle-t-il. Québec, c’est la ville où j’ai grandi. Cela dit, je suis vraiment très content de cette belle occasion qui m’est offerte par le Titan. Pour tout dire, je suis excité. J’ai même de la famille à Beresford. Ma belle-mère (Lisette Cyr) y habite et j’espère que j’aurai un endroit où dormir quand je serai à Bathurst pour le Titan», lance-t-il en riant. Adrien Lemay succède à Dave Kennedy qui était en poste depuis la saison 2016-2017.

Le changement est dû par la volonté de l’organisation de compter sur un entraîneur plus présent dans l’entourage de l’équipe.

«Nous remercions Dave pour tout ce qu’il a fait pour l’organisation, mais nous cherchions un entraîneur qui pourrait être plus présent. Dave n’avait pas cette flexibilité», révèle le directeur général Sylvain Couturier.

Le d.g. a aussi annoncé que les deux adjoints de Mario Durocher avaient paraphé de nouvelles ententes avec l’équipe. Ainsi, Raphaël-Pier Richer s’est lié à l’équipe pour les deux prochaines campagnes, alors qu’Eric Neilson a préféré s’entendre pour une part d’une seule saison. À noter également que la thérapeute Mélanie Landry a également paraphé une nouvelle entente. Il ne reste plus que le préposé à l’équipe George White à confirmer. Dans son cas, la balle est dans son camp.