Baseball: les Fisher Cats misent sur la continuité

La saison 2019 se déroulera sous le signe de la continuité pour les Fisher Cats de Moncton. Il y a eu quelques départs et quelques arrivées, mais le noyau de l’équipe sera le même que celui qui a remporté le championnat de la saison régulière de la Ligue de baseball senior du Nouveau-Brunswick l’été dernier.

La troupe de Patrick Tardif avait connu une bonne campagne, avec un dossier de 18-14, avant de trébucher en série face aux Royals de Fredericton.

La bonne nouvelle pour les partisans de l’équipe, c’est que la plupart des éléments clés font toujours partie de l’équipe.

Quelques joueurs ne seront pas de retour, soit le receveur Éric Hébert, ainsi que les voltigeurs Luc Vautour et Josh Dewitt.

Comme Vautour demeure maintenant à Saint-Jean, il portera les couleurs des Alpines cette saison.

Par contre, l’artilleur Chris Léger tentera un retour au jeu après une saison d’absence.

Derrière le marbre, le Québécois Maxime Ruel devrait être en poste pour la plupart des rencontres.

En son absence, les Fisher Cats feront appel au jeune Nick LeBlanc (un junior) et au vétéran Mile Ivey, qui reprend du service après une année loin des losanges.

Les deux joueurs américains, Steven Johnson et Lance Van Noy, seront de retour pour une deuxième campagne à Moncton.

«Ce ne fut pas une décision difficile à prendre. Les deux souhaitaient revenir. Ce sont deux bons athlètes qui se sont bien intégrés à l’équipe», note le gérant des Fisher Cats.

Johnson a conservé une moyenne au bâton de ,363, avec 2 circuits et 19 points produits.

Van Noy, lui, a présenté un rendement de ,355, avec 3 circuits et 15 points produits.

Comme l’équipe n’est pas encore finalisée, plusieurs athlètes qui ont terminé leur stage junior vont tenter leur chance avec le groupe de Patrick Tardif, dont Nate Ronan, Blake Flinn et Kyle Jewell.

Un nouveau règlement adopté cet hiver permettra dorénavant aux cinq équipes du circuit (Les Royals de Fredericton, les Alpines de Saint-Jean, les Ironmen de Chatham, les Fisher Cats de Moncton et les Islanders de Charlottetown) d’utiliser les joueurs de niveau junior à volonté.

Jusqu’à l’an dernier, les équipes pouvaient les rappeler pour seulement six rencontres.

«C’est une très bonne nouvelle pour nous. J’ai l’intention d’utiliser des gars comme Jérémie Arseneau, Dominic Tardif, Declan Buckle et Nick LeBlanc régulièrement», mentionne Patrick Tardif.

Cette nouveauté risque de changer la donne au niveau de la stratégie avec les lanceurs.

«Avant, on ne pouvait pas se permettre d’utiliser un junior pour affronter un frappeur ou deux dans certaines situations. Maintenant, si on affronte par exemple Fredericton et qu’on doit faire face à deux gros frappeurs gauchers de suite comme Jody Peterson et Mike Washburn, on pourra utiliser un jeune gaucher comme Dominic Tardif, pour ensuite revenir avec un droitier.»

Le gérant s’est par ailleurs dit surpris par le rendement du joueur de champ intérieur Stefan Martin, originaire de la Saskatchewan.

«On est pas mal impressionné par ce qu’on voit jusqu’à maintenant. On a présentement seulement Justin Cormier et Tyler Walchuk au milieu de l’avant-champ. Et quand Justin lance, ça chambarde complètement notre alignement», souligne Tardif.

«Il n’est pas très grand ou très gros, mais il est très agile et très rapide.Il a aussi un bon coup de bâton et un bon bras.»

Les Fisher Cats vont donner le coup d’envoi à leur saison 2019 le dimanche 19 mai à 14h au parc Kiwanis, face aux Royals de Fredericton.