Dominic Babineau n’est pas prêt de cligner des yeux

Dominic Babineau n’est pas seulement l’un des meilleurs boxeurs dans les Maritimes, il est aussi un véritable passionné du Noble Art. Tellement qu’en février, parce qu’il songe déjà à son après-carrière sur le ring, Babineau s’est porté acquéreur d’un gymnase à Dieppe qu’il a appelé Don’t Blink, terme qui se veut aussi sa marque de commerce comme athlète. Avec lui aux commandes, ne clignez pas trop souvent des yeux parce qu’il a l’intention de faire de son club un franc succès.

Samedi, le club Don’t Blink participera à un premier gala amateur à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse.

Glace Bay, c’est une ville où Yvon Durelle a livré parmi ses combats les plus mémorables.

Les plus vieux ont peut-être encore en mémoire les deux titres canadiens remportés par le boxeur de Baie-Sainte-Anne en 1953. Il a d’abord remporté le championnat des poids moyens face à George Rockabye Ross en mai, puis celui des mi-lourds devant Gordon Wallace en septembre.

Bref, pour Babineau, c’est un fort bel endroit pour commencer sa carrière d’entraîneur.

Samedi, Dominic Babineau sera dans le coin de Yan Sheinerman, une recrue âgée de 19 ans d’origine israélienne. Il dit le plus grand bien de son boxeur de 175 livres.

«Ce sera son premier combat à vie et nous sommes très contents de lui, affirme Babineau.

«J’aime son potentiel. C’est un garçon qui est très fort et qui a aussi du coeur. C’est le genre qui n’abandonne jamais. Et ça, c’est une qualité qu’on ne peut pas apprendre à un boxeur. C’est soit que tu l’as, ou c’est soit que tu ne l’as pas. Je peux te garanti qu’il est prêt pour son premier combat», mentionne-t-il.

Sheinerman va affronter Corey Morell, un boxeur du club East Coast de Saint-Jean âgé de 22 ans. Ce dernier aura un léger avantage puisqu’il en sera à son troisième combat en carrière.

«C’est excitant, autant pour moi que pour Yan, dit-il. Ça me donne l’occasion de revivre mes propres expériences de jeunesse. Je me place dans ses souliers et je me souviens comment important avait été mon premier combat. Nous voulons nous assurer que cette première expérience en sera une à ne pas oublier.»

Dominic Babineau dit avoir un autre boxeur qui est prêt à faire ses débuts chez les amateurs. Il s’agit de Jérémie Albert, un petit pugiliste de 20 ans qui boxe à 125 livres. Une charpente qui n’est pas sans rappeler celle de l’entraîneur-boxeur.

«Ils n’ont malheureusement pas été en mesure de lui trouver un adversaire, soutient Babineau. J’espère lui obtenir un combat dans un proche avenir. Lui aussi il a du coeur.»

Rappelons que Dominic Babineau (10v, 1n) affrontera le 4 mai, au Centre civique de Miramichi, le Mexicain Emanuel Armendariz (12v, 4d, 2n) dans un match de 10 rondes avec à l’enjeu le titre international des superplumes de la CPBC.

Le gala mettra aussi en vedette les poids lourds Chris Norrad (16v, 0d) et Annie Mazerolle (6v, 3d), la super-mouche Jani Babineau (0v, 2d), ainsi que la Montréalaise Jessica Camara chez les super-légers.

Quelques autres boxeurs du Nouveau-Brunswick seront également de la partie à Glace Bay ce samedi.

Du côté des Golden Globes de Saint-Jean, Ryley Russell (152 lbs) fera face à Tyson Skeet, alors que le jeune Cameron Comeau (85 les, 10 ans) en viendra aux prises avec une recrue locale.

Enfin, le club East Coast de Rothesay verra trois des siens combattre, soit Ryan Mott, Corey Morrell et Greg Brown. Ce dernier en sera à ses débuts amateurs.